Vous n'êtes pas identifié(e).

#51 2955-06-08 18:13:04

La folle aux pioupiouks
Bouzouk Expérimenté

Re : Vlurxtrzistory X

La Folle Aux Pioupiouks reprend un peu ses esprits... Elle s'assied en tailleur au milieu de la place du Tchatobozon.

Bww… ? … BWWWWWWAAAAAAAAH ! Et moi alors ? Personne ne veut me raconter qui je suis, qu'où je viens ni pourquoi je suis partie ? Et le rôle de l'Oracle dans tout ça ?
J'VEUX SAVOIIIIIIIR MOOOOIII !!!!!!!!!!!!
Je.... J'ai...
J'ai
ÇA à donner à celui qui racontera la plus belle version de mon histoire ici...
Mettez-y de la fantaisie... GRRRRUUUUUU !!!!! J'ADORE LA FANTAISIIIIIIE !!!!!

La Folle Aux Pioupiouks sort un pioupiouk de son sakamin, tellement périmé qu'il en est bleu et le présente aux bouzouks réunis.

Déconnecté

#52 2955-06-08 18:34:34

Kpone
Bouzouk
Lieu : Villa du Strul Béni

Re : Vlurxtrzistory X

voila ce que j'ai compris:

vous et la folle vous vous êtes rencontré jeune, elle squattée la ruelle des mendiants en fumant du raki et buvant des bierros et vous vous n'êtiez pas encore le Don avec la puissance de maintenant. Malgres son statut quelque chose vous attira chez elle et se fut l'amour fou, apres des rendez vous galant, des soirées a fumer du Raki vous avez decider de franchir le cap et la demanda en mariage. Au bout de plusieurs années de vie commune, vous avez finis par decouvrir le secret de votre bouzoukette, le don de procreation la capacité de creer indifiniment des bouzouks....Un secret dangereux mais qui peux vous apportez fortune et puissance... D'ailleurs Grace a cela vous avez une très belle fille que vous avez appelez Leela, mais votre soif de pouvoir ne voyait que l'intérêt que pouvait apporté ce secret....Seul la Secte peux etre interessé par cette capacité, cette secte qui cherche sans cesse de nouveaux secteux vous decidez donc de passé l'accord qui vous conduira a la perte de votre bien aimé. Ce fameux accord qui consiste a recevoir des Fragments contre le secret, mais comment recuperer ce secret, un secret que votre bouzoukette refuse de vous donner... c'est a ce moment la que votre comportement commenca a changer, vous l'harcelez et vous avez meme usé de la torture pour recuperer ce secret. Voyant qu'elle ne reconnaissait plus le bouzouk qui la fesait rever, elle decida de vous quitter et partir en quete. Cette nouvelle vous brisa et vous etes partis de la colline pour mediter et revenir plus puissant... malheureusement vous avez perdu votre bouzoukette et votre accord car ni vous ni la secte n'a eu finalement ce qu'il voulait...

Dernière modification par Kuppit (2955-06-09 00:06:38)


« Le capitalisme est le racket légitime organisé par la classe dominante »

Déconnecté

#53 2955-06-08 19:16:07

Didou122
Pause

Re : Vlurxtrzistory X

voici ma version de l'histoire :

Il y a très longtemps quand la folle aux pioupiouks avec encore des cheveux noirs, elle vivait dans la ruelle des mendiants au milieu de ses pioupiouks.

A côté d'elle, était installé un jeune zouk qui s'appelait Leon. La Folle lui proposa un raki qu'il accepta. Les jours suivants, ils parlèrent, rirent ensemble et tombèrent amoureux. De jour en jour, la ruelle devenait de plus en plus gaie grâce à ces 2 zouks.

Leon apprit que la Folle aux pioupiouks est devenu comme elle était car elle s'était disputée avec sa mère, Miss Augine (la maitresse de l'écolezouk de la ville). Et c'était pour ça qu'elle vivait à présent dans la ruelle des mendiants.

Quelques semaines ont passées, et la Folle remarquait que Leon était de plus en plus distants, cachait de plus en plus de chose. La Folle voulait savoir ce qu'il faisait, il était surement dans des magouilles. Il trafiquait des trucs. Et elle n'avait pas tort. Leon s'était allié à des trafiqueurs pour essayer de ce sortir de cette maudite ruelle, il était à la recherche de fragments de schnibble qui étaient hyper rare. Un soir Leon vit un truc bleu dans le sac de la Folle, il essaya de le prendre mais la Folle l'y empêcha. Leon montra alors son nouveau visage qu'il cachait lorsqu'il était avec La Folle.

La Folle voulait savoir à quoi servait ces fragments de schnibble bleu mais Leon ne voulait pas lui dire tant qu'il ne les aurait pas tous en sa possession. Alors la Folle fit avaler un fragment à chacun de ces pioupiouks et leur ordonna de s'envoler et de ne jamais revenir.

Une LimouZine arriva, Leon y monta, ouvrit la fenêtre et cria à la Folle s'est finit, tu n'as plus ce que je voulais. Et appelle moi à présent Don Struleone.

La Folle accablé par le chagrin, se retira dans une forêt où personne ne voulais aller avec un stock de bierro. La bierro lui faisait perdre la mémoire mais ca ne la dérangeait pas d'oublier ce qu'elle avait vécu.

On ne la vit plus pendant plusieurs dizaines d'année.

Déconnecté

#54 2955-06-08 19:16:43

Sangtriste
Pause

Re : Vlurxtrzistory X

Sangtriste arrive sur la place publique, fort heureusement pour elle, quasimment déserte pour l'instant, pour y lire la missive qu'elle avait envoyé hier, en ne modifiant que quelques passages pour s'adresser directement à La Folle Aux Pioupiouks:

        C'est une tragique histoire qui va vous être comptée, mais vous devez le savoir, puisqu'il s'agit de votre jeunesse, de votre histoire. Pourtant elle commençait de la plus belle des manières. Il y a quelques années, zig jeunes Bouzouks se sont rencontrés. A cette époque, votre époux, Don Struleone, était bien différent de celui que nous connaissons.
        Qui aurait pu deviner que l'un des Bouzouks les plus riches et les plus influents de notre belle colline était, dans sa jeunesse, réduit à mendier pour survivre?
Quant à vous, vous étiez alors une jeune révolutionnaire, avec une tête remplie de belles idées et qui passait des heures à développer vos théories entre des bierros et du raki, habitudes que vous avez longtemps conservées.
        Cependant, vous ignoriez que la soif de réussite du Don vous éloignerait. Aussi, lorsque vous lui avez confier, était-ce avant ou après être devenue son épouse, ce détail reste flou, que vous aviez acquis le secret de procreation, et que vous étiez l'unique dépositaire de ce bien tant convoité. Ensemble, vous eûrent une fille, Leela, grâce à ce secret.
         Néanmoins, le Don a appris, peut-être de la bouche d'un de vos camarades de la ruelle, que la Secte du Schnibble souhaitait posséder ce secret, et elle était prête à en mette le prix. N'ayant connu jusque là que la misère et la ruelle parfois mal-famée des mendiants, le Don a vu dans cette occasion une opportunité qu'il ne pouvait manquer. Sans votre accord  il a conclu un contrat dans lequel vous acceptiez de céder ce secret en échange d'étrange Schnibble bleus, qui ont la capacité de changer des métaux en struls.
        Vous étiez alors comblée par la venue de votre fille, et aveuglée par l'amour que vous lui portiez, vous n'avez pas remarqué tout de suite sa magouille, et il a reçu les Schnibble bleus sans que éveiller de soupson. Mais le Don n'eut pas le temps d'honorer sa part du contrat, car vous avez découvert le coffre remis par la Secte. Vous sentant trahie, vous avez essayé de détruire ces Schnibble mais votre mari est parvenus à en sauver quelques exemplaires, et il a commencé à amasser les struls, sans pouvoir vous arrêter une fois la certitude que votre famille serait à jamais hors du besoin, arrivant même à mépriser ses anciens camarades d'infortune.
        Cela provoqua la fin de votre mariage, car vous ne pouviez pas supporter de le voir transformé par l'avidité. Ne pouvant se résigner à lui faire du mal et folle de désespoir, vous avez pris le lourd choix de le laisser élever votre fille et de le quitter. Après maintes supplications et tentatives pour le raisonner, c'est le coeur serré que vous avez consommé volontairement des pioupiouks périmés dans le but de partir en quête le plus vite possible.
        Malgré de longues années d'errance, vous n'êtes jamais parvenu à atteindre le Schnibble, car vous ne pouviez vous 'empêcher de penser à votre fille et au Don, d'espérer qu'il avait pris le contrôle sur son avidité. C'est ce déchirements et ces inquiétudes qui finirent d'achever votre faible neurone ainsi que la solitude et les remords. Vous avez décidé, il y a peu, de revenir dans notre belle ville, car, dans vos désormais rares moments de lucidité, vous éprouviez le besoin de revoir votre chère fille et de se remémorer tous les bons moments que vous avez eut ensemble.

Emue par l'histoire, essuya rapidement quelques larmes qui coulaient de ses yeux et resta sur place pour écouter les autres versions, et, enfin, connaître la vérité!


Grande Prêtresse de Secours ici

Madone de la Famille Struleone dans la réalité alternative

Déconnecté

#55 2955-06-08 20:53:31

Un pochtron
Invité

Re : Vlurxtrzistory X

Sherdel et Watbu ont mené l'enquête, voici le fruit pioupiouk périmé de leurs investigations :


Il y a fort fort longtemps, dans un temps fort fort lointain, dans une contrée fort fort proche, puisqu’il s’agit de Vluctrucblax et qu’on y est toujours, vivait le Don, ainsi que d’autres bouzouks que tout le monde a oubliés depuis. A cette époque, le Don était beau, n’avait pas les cheveux plaqués en arrière par la bave de bloubz, et sentait la…. BIERRO.

OUI, VOUS AVEZ BIEN ENTENDU, IL SENTAIT LA BIERRO.

En fait, à peu de choses près, le Don ressemblait à ça :

1402083525-don-jeune.png

Sentir la bierro était, et est toujours d’ailleurs, un IPB (Indicateur de Pauvreté Bouzouk). Et le Don lui, il puait la bierro. Il était une bierro en fait.

Son passe temps favori de pauvre, était de mendier au fin fond d’une ruelle crade et pleine de vomi de poivrots ayant trop bu de bierros. Pour passer l’odeur, en guise d’encens, ils fumaient tous du Raki et finissaient par ricaner en chœur en voyant passer des Rhinokramouth roses et sans trompe.

C’est lors d’une de ces séances de fumage de Raki intempestif qu’il LA vit.
Il la vit, il fut épris, il fut conquis et il tomba amoutruc comme jamais zouk n’aima. Il parait que l’amour rend aveugle, et quand on voit la tronche de la zoukette, on se demande si ce proverbe est vrai ou si le Raki y est pour quelque chose :

1402083532-folle-jeune.png

Toute histoire de conte cucul et inintéressante voudrait qu’ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants. Comme dans blanche niaise et les 7 débiles.

Quelle zlotattitude ! C’est oublier que les bouzouks ne se reproductionnent pas, bien évidemment mon cher Watbu.

Maaaaiiis…. la zoukette était moche, mais pas si bébète que ça. En effet, elle connaissait le mode de reproductionnage des bouzouks. Ce qui fait que lorsque le Don et elle firent des folies de leurs corps ou d’autre chose, cela donna un bébouzouk. Ils étaient un peu déçus de sa tête, mais faut pas pousser kéké dans les zorties, c’était déjà pas mal d’avoir réussi un tel exploit. Ils le nommèrent Leela, en hommage à “il-est-là”, cri qu’ils poussaient constamment à l’autre pour lui indiquer où était le Raki.

Les contes de fées ne sont pas toujours roses, malheureusement pour nos deux protagonistes. Ils sont même parfois un peu marrons kahkah comme les bâtons de Kahfos. Quelque part, au fin fond d’une grotte, une voix caverneuse se fit entendre :

QQQqQqqqQQqqqqqqquUUUUUuuuuUUUUUUEEEEEEeeeeeeeEEEeeeEEelLLLLLLlllllllLLLLL EEEeeeeEEeeEeeeeeEEEssssssSSSSSSssSSsSsTTTtttTTTTTTttttt CCcccCCCcccEEEeEEeeEEEee SSssssSSSSSsssssEEeeeeeeEeeEeeeccCCCCcccccRRRrrRRrrrrreeEEEEEeeeeeEETTTTttttTTTttTTTTT ?

C’était l’Oracle, le vieil enturbanné violet qui poussait un cri de rage. L’olibriu vivait tout seul en ermite depuis qu’il avait décidé d’entamer une réflexion sur lui-même et sur le sens de la vie. Il voulait atteindre le nirvana intellectuel et pour ce faire il bouffait des Mégaloyouillis périmés et moisis à longueur de journée. Ce qui pouvait faire passer ses crises hallucinatoires pour des présages schnibbliques.

****************************** PUB ******************************
1402085371-oracle-abdos.png

L’ORACLE EN TUTU
****************************** PUB ******************************

Du coup, en apprenant la nouvelle de la naissance, il fit quelques bondissements sur lui-même. Il n’était pas d’accord, mais pas d’accord du tout du tout du tout. Car si quelqu’un, quelque part, devait savoir quelque chose, c’était bien Lui. Bah oui, l’Oracle peut devenir jaloux et colérique, ça arrive, excusez nous de vous conter la vérité cruelle comme elle est. Il voulu savoir comment le Don et la zoukette moche avaient fait ce bébouzouk.

Ont-ils enlacés leurs trompes ? Ont-ils utilisé du schnibble ? Le raki a-t-il eu un effet spécifique ? Est-ce que les kahuètes ont kelkechoz à voir là-dedans ? Ont-ils pris exemple sur les pioupiouks ? Le bec de pioupiouk avait-il pu aider d’une kelkonk façon ? Trop de questions tue les questions. L’Oracle ne le supporta pas !

526912yeux.jpg

L’Oracle ordonna d’abord au Don de lui livrer ce secret. Mais le Don, qui avait l’habitude du partage de Raki, se dit qu’il fallait qu’il lui offre quelque chose en retour. L’Oracle lui proposa alors de le rendre riche, trèèèès riche. Plus jamais il n’aurait à mendier dans la ruelle. Et plus jamais il ne sentirait la bierro. Non, il sentirait désormais la GNOULZE, voire parfois le CHAMPO.

Le Don réfléchit, car la proposition était très alléchante. Mais comme tout mafieux de son espèce, cela ne lui suffit pas. Il répondit alors à l’Oracle :

“Huuum d’accord. Mais je ne veux pas seulement devenir riche. Je veux être LE plus riche. Et je ne veux pas des vulgaires struls, je veux MIEUX. Un secret de ta fabrication. Transforme moi ces struls en fragments bleutés plus purs que des items ! Je veux des Pierres ! Des Joyaux ! Qu’ils brillent de mille feux et scintillent comme du Schnibble ! Je veux pouvoir devenir aveugle en les regardant tellement ça va briller !”

731962coffre.jpg

L’accord était passé, les curiosités allaient s’estomper, les esprits étaient comblés, les connaissances allaient être partagées, et les secrets dévoilés !

Pour fêter ça, le Don offrit à l’Oracle le Raki de la Bonne Entente Cordiale qui Stipule que Tout le Monde Est Content. C’est un raki à base de poudre de mégalo périmé, lui expliqua sournoisement le Don, et ça tombait bien, parce que l’Oracle ne mangeait que de ça. Il se dit que fumer c’était comme manger et que ça ne nuirait pas à son régime intellectuel.

Il fuma donc la Pipachiotte de Raki et vit soudain un troupeau de Rhinokramouth roses sans trompes femelles passer à toute allure devant lui. C’était la première fois qu’il en voyait et il tomba fou amoureux d’une des mastodontes. Il lâcha le coffre de fragments et couru à vive allure après le troupeau imaginaire, et on n’entendit plus parler de lui pendant trèèèèèès longtemps. L’Histoire voudrait qu’il eut plusieurs enfants imaginaires avec.

Le Don s’en frotta les mains et ramassa le coffre de fragments, puis devint rapidement ce que l’on connait désormais de lui : un avide Struléone, et remplit bientôt des centaines d’autres coffres de struls et autres bijoux.

Content de sa magouille, il se dit que finalement, c’était facile de devenir riche ! Il suffisait d’arnaquer les zouks. Il monta alors une rôtisserie de pioupiouks, en récupérant tous les pioupiouks périmés du coin. Un peu plus gras et plus rôtis, ils avaient seulement un peu plus de goût, et tout le monde n’y vit que du feu. Il devint alors ENCORE plus riche.

****************************** PUB ******************************
1402084598-blazzord-pub.png
***************************** PUB ******************************

Lorsque la bouzoukette du Don se rendit compte qu’il ne s'occupait plus d’elle, mais lui préférait ses struls et autres pierres précieuses, elle ne put le supporter bien longtemps. Mais qu’était devenu son mari si gentil, si bisounours, ce mendiant qui aimait les choses simples ? Elle ne le reconnaissait plus. Il aimait désormais plus le strul qu’elle même, la zoukette de sa vie !
Ne supportant pas cette situation d’être mariée à un mafieux qui arnaquait sans cesse, elle décida de voler les fragments bleus et de les cacher dans un endroit que seule elle connaissait (l’oeuf d’un pioukpiouk ? qui sait … même pas l’Oracle).
Une fois cela fait, elle décida de bouffer plein de pioupiouks périmés afin de partir en quête le ventre bien tendu. Ses derniers mots prononcés furent tout de même destinés à Don :

“les STRU’ DANS L’DAWA”

L’abandon de son bébouzouk la traumatisa énormément lors de sa quête. Il avait beau être bizarre, cela n'empêchait pas qu’il était exceptionnel. Pour compenser ce vide, qui dis-je, ce gouffre, elle adopta sur le chemin de la quête tous les pioupiouks qu’elle croisa (oui oui, comme les vieilles folles aux chats) et leur donna à chacun des noms d’oiseau.

1400522215-folle-aux-pioupiouks.png

Aujourd’hui l’Oracle est toujours à la recherche de ses fragments, car n’ayant pas eu le secret du reproductionnage, il veut au minimum récupérer ce qui lui appartient de droit.

Le Don, prends garde à toi car la folle est là et elle a soif de vengeance. Et oui, la vengeance accompagne parfaitement les pioupiouks rôtis, mais faut pas les manger trop froids non plus.

#56 2955-06-08 22:50:54

Un pochtron
Invité

Re : Vlurxtrzistory X

[Les portes de la Villa s'ouvrirent dans un bruit de grincement sourd, un Don méconnaissable en sort, le noeud de papillon défait, les manches de sa chemise relevé et une moustache ébouriffée, il s'avance difficilement. Derrière lui, nous pouvons apercevoir cinq trompes balafrés pousser chacun un petit chariot avec dessus, une forme de rectangulaire aux coins arrondis cachée par un drap blanc. Des reflets lumineux bleutés traversent le tissu. Don Struleone détient dans ses mains des missives, beaucoup de missives et s'adresse aux personnes qui l'attendaient.]

J'ai tout lu, tout. Je dois avouer que certains m'ont véritablement surpris tellement le cœur y était et la qualité de l'écrit fut excellente. J'ai longuement hésité avant d'attribuer ces précieux Schnibbles car j'ai eu un bon nombre d'histoires qui m'ont mis la larme à l'œil, on s'y croyait parfois.

[Balayant le vent face à lui d'un revers de la main.]

Bref, passons. Je sais que vous attendez mon verdict et je suis désolé que certains d'entre vous soient déçus de repartir sans ce gain inestimable.

[Il prend une première missive et fixe le nom dessus.]

Les deux premiers Schnibbles sont attribués au binôme Nabuee et Dedel qui ont été terriblement originaux dans leur façon de me conter cette histoire, cela m'a fait décocher des sourires alors que clairement, j'ai pas envie de sourire. Bravo à vous deux. Koud'bowl, Koud'koud, apportez leur les chariots.

[Saisissant une deuxième missive.]

Encore un binôme, il s'agit de Tintest et T3kila qui m'ont rendu une histoire très détaillé et vivante, j'ai apprécié lire ce qui me rappela de nombreux souvenirs, merci à vous.
Koud'genou, Koud'pié, faites de même avec eux.

[Et enfin saisissant la dernière, il fait un sourire de coin.]

Un de mes plus grands ennemis a eu le mérite de me faire une histoire provocante, c'est sûrement ce que j'ai apprécié le plus, il fallait oser. En plus d'être provocant, c'était très complet et ça se rapproche plutôt bien de mon passé, je dois le dire, j'ai été surpris. Bravo Myrddin.

Koud'pwoin, donne lui le dernier chariot.

[Il lève une main faiblarde.]

J'invite les gagnants, s'ils ne l'ont pas encore fait, à conter leurs victorieuses histoires au public.
Quant à moi, je ferai une allocution publique sur mon passé demain soir, j'ai pris la décision de faire preuve d'une totale transparence... Ça me torture trop l'esprit, il faut que je parle. A demain.

[Sans plus s'étaler, le Parrain repart en se grattant la tête nerveusement puis va s'enfermer, encore.]

#57 2955-06-08 23:14:09

Un pochtron
Invité

Re : Vlurxtrzistory X

OUHOUOUOUOUHHHHOUOUOUOU

secrets/bouzoukette secrets/bouzoukette secrets/bouzoukette secrets/bouzoukette secrets/bouzoukette secrets/bouzoukette secrets/bouzoukette secrets/bouzoukette secrets/bouzoukette secrets/bouzoukette secrets/bouzoukette secrets/bouzoukette secrets/bouzoukette secrets/bouzoukette secrets/bouzoukette secrets/bouzoukette

Koud'bowl, Koud'koud, Nabuee est super heureuse de pouvoir goûter au Schnibble si spécial ! Une nouvelle saveur !

Elle entame alors un sautage de joie en folie sur tous ses coupains qui sont pas loin :
Elle saute dans les bras de dedel, puis saute autour de sa coupine T3kila, saute sur le dos de dedel, puis saute derrière sa coupine crole, saute sur la tête à dedel (ce qui le fait tomber), puis saute sur ouah, et enfin saute sur le pauvre dedel qui est à terre. Elle l'aide à se relever, puis lui refait un Koud'bowl, Koud'koud au passage.

Elle est où la folle que je lui balance des pioupiouks périmés ? lol

#58 2955-06-08 23:22:22

Un pochtron
Invité

Re : Vlurxtrzistory X

La missive ? Mais quelle missive ?! C'est pas la Cérémonie des Flopers d'Or ici ?!! Et pourquoi Le Patriarche m'appelle d'abord ? Ah oui c'est vrai, j'étais parti à la chasse à son secret. La faute à l'Oracle, il a faillit me rendre folle moi aussi avec tous ces indices.

dessinazouk.png

Objet de la missive : Je connais ton secret !

Et il n'y a pas de quoi être fier... Escroc !

Je ne vais pas tourner autour du pot. Je vais te raconter ton passé. Car oui Don Struleone, ton passé est en train de refaire surface en même temps que La Folle aux pioupiouks.

Tu n'as pas toujours été gros, dépensier et nocif comme ton cigare. Il fut une époque où tu étais jeune, maigre comme un floper, sans un sou et que tu arpentais la ruelle des mendiants. Ne mens pas, je suis au courant.  Avant la Famille Struleone mendiait et c'est précisément dans la ruelle que tu as rencontré La Folle. Car oui, elle vient de la rue et mendiait elle aussi ! Une p'tite pièce qu'elle disait en tendant la main.

Vous étiez jeunes quand vous vous êtes rencontrés. Très vite vous avez éprouvé de la sympathie l'un pour l'autre. Elle t'a connu et surtout elle t'a aimé. Je ne sais pas si elle est devenue Struleone ou non par la suite, mais ce qui est sur, c'est qu'elle aime penser à toi comme Son Parrain. Vous avez été mariés en plus, ça n'est pas rien !

Mais voilà. Tu manges beaucoup et on ne va pas se mentir, tu avais d'autres ambitions dans la vie que la ruelle des mendiants. De GROSSES AMBITIONS ! Et si ta famille en est arrivée là aujourd'hui, ça n'est rien d'autre qu'avec de GROSSES MAGOUILLES !

On connait tous la réputation de la Famille Struleone, sulfureuse pour ne pas dire douteuse. Tu es le patriarche, je ne t'apprend rien. Vous n'êtes rien de plus qu'une organisation bouzocriminelle et c'est ton trafic au marché noir qui t'a sorti de la rue. Et tu peux dire merci à la Secte du Schnibble car je sais que vous aviez plusieurs accords. Grâce à eux, tu transformais le Schnibble en struls ! Il te suffisait de les revendre au marché noir et d'en tirer un bon prix. Malin le Don !

Mais tu es gourmand l'animal, et pour assurer un avenir paisible et tranquille à toute ta famille, tu voulais plus de struls... Toujours plus !

Je dois avouer, tu ne manquais pas de cordes à ton arc. Car la Folle détient un secret que tout le monde convoite, que tout le monde veut. Du moins sauf la Saine Censure et moi car je trouve ça grotesque. Toujours est-il que la folle aux pioupiouks détient le secret de la reproduction !

Tu veux une preuve ? Ne me prend pas pour un pioupiouk périmé, la preuve est là... Elle existe... Elle s'appelle Leela. C'est votre fille à tous les deux et la Folle est sa mère !

Bref, tu avais devant toi l'occasion de réaliser le coup du siècle ! Tu avais réussi à négocier avec l'Oracle le secret de la reproduction contre un coffre entier de fragments. Tu tenais là LE moyen de te faire un paquet d'oseille ! Et sans trop d'effort en plus. Saligaud va !

Mais voilà. Problème. Si l'Oracle devait obtenir le secret et toi les fragments, il faut savoir que personne n'a jamais obtenu ce qu'il voulait. Tu parles d'un échange cataclysmique ! Ça a été ton dernier accord avec la Secte.

À ce moment là, la folle t'a quitté, juste comme ça ! Après tout, c'est grâce à son secret de la procréation que vous avez eu Leela. Et vouloir échanger ce secret pour se faire encore plus d'argent, elle ne l'a pas supporté. Ça a été la goutte de trop. Elle ne te reconnaissait plus et a décidé de partir en quête, emportant avec elle son secret.

Comment a-t-elle fait ? Avec des pioupiouks périmés bien sur. Du moins c'est ce qu'elle veut te faire croire car à mon avis c'était rien d'autre qu'une couverture. Elle n'a jamais mangé un seul pioupiouk périmé en vérité. Mets toi à sa place, tu es Don Struleone. Le Parrain ! On ne te quitte pas comme ça. On ne quitte pas la Famille Struleone si facilement. Elle n'avait pas d'autres choix que d’user de ce stratagème pour s'éloigner de toi. Je te connais. Tu es un gros sentimental et tu ne l'aurais jamais laissé partir.

De ce que j'ai compris. Elle t'a aimé ça c'est sur ! Ça n'a pas été facile pour elle de partir car elle tenait à toi et Leela mais elle n'aime pas le bouzouk que tu étais devenu. Et au final elle doit se sentir un peu bête maintenant car rien n'a changé. On ne peut pas dire que le départ en quête était la solution. Tu es toujours le même sale bougre ! Tu es et resteras Don Struleone, un magouilleur des temps modernes, le charme à l'étalage.

Pour le coffre rempli de fragments, je te confie un secret à mon tour. C’est la folle aux pioupiouks qui l’avait et l'a fait explosé. Je pense que c’est une sorte de signal pour te faire réagir. Elle veut que tu changes !

Dans cette histoire, tout le monde veut quelque chose. C’est comme l’Oracle par exemple. Il veut connaître le secret de procréation que la Folle aux pioupiouks détient ou devrais-je dire détenait car elle l’a connu mais ne s’en souvient plus (chut faut pas le dire !).D’ailleurs ça répond à la dernière question sur le mystérieux mot plein de ratures et de pattes de mouche qu’elle a laissé derrière elle.

Donc je vais m’arrêter là. Ah si j’oubliai. Même si je ne te porte pas dans ma trompe je vais quand même te confier quelque chose. Si tu cherches à revoir ton épouse fugueuse, va donc frapper chez Kuppit : c’est là qu’elle loge pour le moment ! Chouette bouzouk au passage.

Après avoir coulé ton entreprise, il va couler ton mariage.

Réveille-toi Don Struleone !


Cordialement, votre ennemi de toujours.
myrddain.

** Fin de la missive **

Dernière modification par myrddin (2955-06-09 00:08:46)

#59 2955-06-09 00:06:42

Un pochtron
Invité

Re : Vlurxtrzistory X

**Pincemi décide d'attendre ici jusqu'au lendemain. Elle se moque des Schnibbles. Ce qu'elle veut, c'est la vérité**

#60 2955-06-09 01:10:46

Un pochtron
Invité

Re : Vlurxtrzistory X

A l'annonce du résultat, T3kila saute au cou de Don Struleone pour le remercier. Puis, elle se ressaisit. Ce n'est pas une attitude digne d'une grande prêtresse. Elle prend son gain, serre poliment la main de Tintest et se propose pour conter leur version de l'histoire du Don et de la folle aux pioupiouks. L'Académicien accepte.

Encore une fois, et ça me fait mal de le dire, l'association Académie-Secte du Schnibble est une équipe gagnante. Mais n'y voyez pas là une future entente ou collaboration. Nous sommes toujours clairement opposés l'une à l'autre. Mais nous ne sommes pas là pour débattre de cela.

Elle s'installe sur un tabouret et commence son récit.

Il y a très longtemps, notre belle colline vivait une époque dangereuse et oubliée par la plupart des bouzouks. Seuls certains “dinozouk” comme StaGaGa, Peaudzouk ou encore Don Struleone, nous rappelle que c’était il y a un sacré bail (à cause des rides tout plein partout, enfin, sans vouloir les offenser.) !

Une époque où les pires infamies avaient été commises et où seuls les plus fourbes réussissaient à sortir de là. Dans les récits qui en parlent, cet âge d’or de la magouille est connu comme “Le début de la V2”.

C’est le cas de l'espèce de frapadouille, Don Struleone. Grâce à nos talents d’enquêteurs, Tintest et moi avons pu reconstituer l'histoire du Don, l'histoire d'un jeune bouzouk pauvre devenu chef de la famille la plus influente de Vlurxtrznbnaxl.

Le retour, en ville d’un être qui a été cher autrefois au Don ainsi que la complicité de l’Oracle (qui l'a toujours en travers de la trompe) et de ses kahfos, nous ont bien sûr fortement inspiré.

Bref, trève de parlottage ! Voici l’histoire !

******************************

Jadis, Vitouz Struleone était à priori comme beaucoup de bouzouks, un mendiant sans dons particuliers. Seul son avidité et sa soif de réussite le différentiait de ses congénères. Un jour, dans la ruelle des mendiants, il s’était assis, main tendue, à côté d’une nouvelle venue, prénommée Raki.

958844mendiants.png

Une fois que leurs neuils s’étaient croisés, l’amour fou naquit entre ces deux bouzouks. S’ensuivit des papouilles dans tous les recoins de la ville, des ballades main dans la main, trompe dans la trompe vers les alentours de la colline.

Ils se marièrent dans la rue, au milieu des pochtrons et des détritus de beurkeurs entamés et jamais terminés. Mais cette histoire d’amour était entachée par les désirs de richesse du futur Don.

Plus les jours et les mois passaient, plus Vitouz était consumé par son ambition. Il aurait fait tout ce qui était en son pouvoir pour y arriver. Il lui manquait seulement l’idée, voir le plan pour y arriver.

Follement éprise de son “zoukinou d’amour”, Raki laissa échapper un soir qu’elle voulait un enfant et qu’elle savait comment faire. Elle espérait qu’un petit bouzouk le referrait redevenir celui qu’elle avait jadis connu dans la ruelle. Mais au final, cela n’eut pour effet que l’inverse.

Vitouz lui n’en croyait pas ses esgourdes, mais porté par l’amour qui lui restait il essaya et elle lui montra. Ils eurent une petite fille, Leela, à l’époque si innocente (aujourd’hui rebelle invétérée), qui fut longtemps cachée comme enfant légitime, pour ne pas attirer l’attention sur la famille.

Vitouz réalisa que cette connaissance pouvait lui rapporter un sacré paquet de struls. Il rentra alors en contact avec la Secte du Schnibble et plus particulièrement l’Oracle. Les sectaires cherchaient depuis de longues années en consultant leur Bible du Schnibble et le Schnibble les réponses à la grande question du procréage. Mais celui-ci faisait la sourde oreille, et aucunes indications n’apparaissaient dans les écrits.

Le sujet était si épineux qu’il était devenu une sorte de tabou et d’interdit, que ce soit dans les conversations ou même dans la recherche scientifik.

Lorsque Vitouz vint à l’Oracle en compagnie de sa fille, se dernier sauta sur l’occasion et lui dit qu’il lui offrirait tout ce qu’il voudrait pour obtenir ce secret ainsi pour qu’il se taise à jamais sur le sujet. Le mendiant voulait de la richesse, le religieux allait le satisfaire.

972514schnibblebleu.png

A l’époque la Secte du Schnibble venait de faire une découverte qui aurait pu les décrédibiliser à tout jamais: des Schnibble bleus, bien loin du vert qui caractérisait la Sainte Pierre. L’Oracle accepta d’échanger alors un coffre remplit de ces Schnibble “impies” réduits en fragments, au bouzouk avide de fortune. Mais il lui fallait une preuve solide que son secret n’était pas un mensonge.

Vitouz décida d’échanger sa zoukinette Raki contre le coffre. Mais elle avait découvert son subtil subterfuge. Elle avait décidé de partir en quête, elle avait finalement accepté que ce n’était plus le zouk qu’elle avait épousé. Pour cela, elle fit un énorme gueuleton constitué en intégralité de pioupiouks périmés, ça n’a pas loupé ! Vitouz fut dévasté quand il se rendit compte de son départ en quête, mais pas de l’avoir perdu, non. d’avoir perdu sa monnaie d’échange pour atteindre son pactole.

Il changea de plan, il emmena un soir une pochtrone qui trainait dans la ruelle des mendiants, dans les contrebas de la colline, près d’une maison bleue pour effectuer la transaction. Il remit sa “zoukette” au main de la Secte du Schnibble. C’est à ce moment là que le Don fut affecté par la vision de son amour emmené au loin, il venait de réaliser ce qu’il s’était passé.

Le coffre lui fut remis et il parti en direction de la ruelle. Une fois arrivé, il se rendit compte que c’était des faux, des imitations. Mais il ne pouvait pas, en même temps il les avait arnaqué aussi !  Les jours suivants, il réussit à monnayer quelques faux fragments de Schnibble bleu contre des poignées de struls. Par une succession d’évènements qui lui fut favorable, il devint une des plus grosse fortune de la ville et celui que l’on connait aujourd’hui. Il donna des postes à responsabilités aux autres Struleone et ils firent main mise sur le marché noir.

L’Oracle et la Secte du Schnibble eux, ne purent se venger sans risque que cette histoire de Schnibbles bleus soit dévoilée. Mais le bouzouk au plumes noires jura de se venger de celui qui avait eu l’audace de tromper la Secte du Schnibble.

22.png?m=1395850255

Des années après, lorsque les cheveux de Vitouz Struleone devinrent grisonants et lorsque son ventre fut proéminent, sa bien aimée revint de quête, complètement timbrée et folle, balançant des pioupiouks périmés à tout va sur tous ceux qu’elle voyait (surement traumatisée par son départ en quête à cause des pioupiouks périmés). Après toute ces années et son retour de quête, elle apprit en déambulant dans les villes, qu’il était resté toujours le même bouzouk, obsédé par la réussite et l’argent.

Elle décida de se rendre dans les locaux de la Secte du Schnibble pour trouver le vrai coffre de fragments et se venger ainsi de son parrain qui l’avait trahi et de la Secte du Schnibble à qui elle avait été vendue. Elle se mit à le chercher (c’est que le coffre était bien caché à l’abri des regards indiscrets) et une fois trouvé, elle le fit exploser afin que la vérité soit révélée. Des fragments de Schnibble bleu se retrouvent éparpillés partout à la vue de tous bouzouks.

5421271400522215folleauxpioupiouks.png

Lorsqu’il voit ça, l’Oracle se rend compte que la vérité est sur le point d’éclater, il ne souhaite pas que la folle parle d’elle même, ayant une version biaisée des événements. Elle connait le secret de la procréation et surtout elle connait le secret de la fortune des Struleone. Les informations qu’elles pourraient révéler décrédibiliseraient la Secte du Schnibble. Mais c’est une occasion parfaite pour se venger de la famille Struleone. En demandant aux habitants de récolter les fragments éparpillés aux quatres coins de la ville en l’échange d’indice pas vraiment impartiaux, sur le passé du Don, il fait d’un Schnibble deux coups en utilisant son ancienne épouse, Raki, récemment revenue de quête pour faire resurgir les souvenirs du passé. Vitouz étant terrifié à l'idée de redevenir ce qu’il était autrefois, l’Oracle espère que la famille sera discréditée aux yeux de la population après avoir appris le passé de cette dernière.

******************************

Dernière modification par T3kila (2955-06-09 01:11:31)

#61 2955-06-09 06:01:55

Un pochtron
Invité

Re : Vlurxtrzistory X

* Suddenly et brodik avaient investigué durant une semaine, et avaient fouillé dans le passé du Don et de la folle.. Ils savaient qu'ils étaient très proches de la vérité, mais étaient déçus de ne pas finir sur le podium final.. Ils vinrent toutefois raconter leur version de l'histoire.


Avant d’aller plus, loin, je préfère vous prévenir tout de suite. L’histoire que je vais vous conter aujourd’hui n’est pas un Ah-pie haine-ding..

Ce que vous allez voir? Mensonges, tristesse, trahison, séparation..



Vous voulez tout de même savoir? Bon, vous êtes prévenus.






844348gem3.pngTout commence il y a de ça de nombreuses années, avec celui que nous connaissons tous, Don Struleone.

 Si à l’heure actuelle, il est le patriarche de la famille la plus puissante de la ville, il n’en a pas toujours été le cas.




A l’époque où les marques du temps n’imprégnaient pas encore son visage, il était comme vous et moi – enfin non, comme vous –. Un simple bouzouk plein d’ambition et de rêves.

C’est dans la ruelle des mendiants que nous pouvions le rencontrer. Tendant les mains pour quelques piécettes, il espérait bien quitter un jour cette vie de misère.


906110gem4.png





310587Capturedcran20140609025541.png




844348gem3.pngEn parlant de cette ruelle, on y fait de belles rencontres. On dit souvent “l’amour se trouve au détour d’une rue” . Rien n’est plus vrai.

Don y découvrit celle qui aurait une importance capitale dans son existence. Vous l’aurez deviné, il s’agit de celle que l’on surnomme “la folle au pioupiouks”.906110gem4.png

708573Sanstitre7.png

* Représentation de nos deux amants avant que le temps n'agisse sur leur jeunesse. *





844348gem3.pngIl fut attiré par elle et ses pancartes criantes de vérité, 629400Capturedcran20140609035610.pngce qui dérangeait pas mal de monde. Jeunes et insouciants, ils passèrent beaucoup de temps à trainer dans la ruelle, se découvrant l’un l’autre. C’est l’amour qui naissait entre ces deux-là. 





Mais Don ne voulait pas se contenter d’une existence de mendicité. Peu à peu, il prit de l’importance, et devint expert en magouilles. Petit à petit, le pioupiouk fait son nid, sa puissance ne fit qu’accroître, allant même jusqu’à passer certains accords avec la secte. Le Marché Noir était désormais son territoire.



A côté de ça, Don et la folle vivaient le parfait amour. Bientôt, elle lui offrit le plus beau cadeau qu’il soit.. Leur fille, Leela. Car la folle était en possession du secret inconnu de tous : le secret de la procréation.



Hélas, il n’en fallu pas plus à Don pour que naisse en lui la machiavélique idée qui mènerait son amour à sa perte. Voyant là une manière de s’enrichir considérablement, il voulu faire un marché avec la secte.

"La recette de la procréation contre des Schnibbles très spéciaux.

"906110gem4.png

494782Sanstitre.png

844348gem3.pngCependant, seule la folle connaissait le secret. Quand Don lui en parla, elle découvrit alors son véritable visage. Il ferait passer le struls avant leur secret.

Se sentant trahie et ne reconnaissant plus le souk qu’elle avait jadis aimé, elle refusa le marché. 

Mais on ne s’échappe pas aussi facilement, et même si Don l’avait aimé, il aimait encore plus le pouvoir.



La folle, ne vit qu’un échappatoire possible.. Elle partit en quête, en se faisant passer pour folle, et laissant derrière elle sa fille, ne pouvant lui imposer cela. 



Cependant, elle ne s'enfuit pas les mains vides, et emporta avec elle le précierécieux coffre de gemmes. Laissant alors le Don sans celui-ci, et l’oracle sans le secret.906110gem4.png


La suite? Vous vous en doutez..




844348gem3.pngDe nombreuses années sont passées depuis cet événement.

La folle, nostalgique et se rendant compte que la quête n’était pas la solution, revint en ville.

Mais elle y découvrit un Don encore plus puissant et sans remords. Sa fille, Leela, avait quand à elle bien grandit. Elle ressentit une grande tristesse en pensant à toutes ces années passées loin d’elle..

 S’en était trop.. Il était temps..

Temps de raconter toute cette histoire, et de mettre à nu les véritables visages des zouks qui nous entourent.

C’est ce qu’elle fit en faisant exploser le coffre il y a une semaine de ça..906110gem4.png

1400522215-folle-aux-pioupiouks.png

#62 2955-06-09 15:28:23

Un pochtron
Invité

Re : Vlurxtrzistory X

814034Lafollesespioupiouks.png


Hercule Poivrot était tranquillement dans son bureau, sirotant une bouteille du très célèbre whisky, trophée de sa dernière affaire. Il lisait un article qui l'intriguait dans la gazette du jour. Pas encore un de ces vomis digne de Gladstone, mais un article sur une folle qui avait débarqué en ville, avec des pioupiouks et des fragments. la rumeur disait qu'elle avait un lien avec Don Struleone, Mollusque et Parrain reconnu de vlurx.
Soudain, la porte s'ouvrit, et une certaine Nabuee Nabubu entra ( c'est en tout cas le nom qu'elle donna à Suddy Christie.)

Monsieur Poivrot, j'ai une affaire pour vous !

-Une histoire de folle, de pioupiouk, et de Don ché pas kwa? je suis déjà au courant ! cette affaire sera facile !

- Ha non... c'est pour vous dire qu'on a volé mon pioupiouk ce matin, et que j'ai rien mangé. vous pouvez me retrouvez le coupable?

.....

-Vous voulez rire mon enfant? les objets disparus, c'est à la secte, pas dans mon cabinet . Ou alors au stand de Sky, au marché noir. allez houste ! Suddy Christie ! chassez donc cette inconnue.

Il reprit sa lecture, lorsqu'une deuxième personne entra dans son cabinet. Crole, célèbre mendiante et fofolle de la colline, s'assit sur le fauteuil en face du bureau, et prit la parole

Monsieur Poivrot, j'ai une affaire pour vous !

-Une histoire de folle, de pioupiouk, et de Don ché pas kwa? je suis déjà au courant ! cette affaire sera facile !

-Mais comment savez vous?! vous connaissez l'histoire vraie?

-Bien sur mon enfant ! et je vais vous la racontez avec l'aide de mon assistante, Suddy Christie ! Suddy, venez vous joindre à nous s'il vous plait !

Suddy Christie s'installa, et les deux associés commencèrent à raconter l'histoire




777374fragment.pngTout commence il y a de ça de nombreuses années, avec celui que nous connaissons tous, Don Struleone.

 Si à l’heure actuelle, il est le patriarche de la famille la plus puissante de la ville, il n’en a pas toujours été le cas.




A l’époque où les marques du temps n’imprégnaient pas encore son visage, il était comme vous et moi – enfin non, comme vous –. Un simple bouzouk plein d’ambition et de rêves.

C’est dans la ruelle des mendiants que nous pouvions le rencontrer. Tendant les mains pour quelques piécettes, il espérait bien quitter un jour cette vie de misère.


867172fragmentdroit.png




245917clodo.png

777374fragment.pngEn parlant de cette ruelle, on y fait de belles rencontres. On dit souvent “l’amour se trouve au détour d’une rue” . Rien n’est plus vrai.

Don y découvrit celle qui aurait une importance capitale dans son existence. Vous l’aurez deviné, il s’agit de celle que l’on surnomme “la folle au pioupiouks”.867172fragmentdroit.png


Hercule poivrot interrompit Suddy Christie, lui proposant un verre, ainsi qu'à Crole. puis il tira une photo de son tiroir

490383amants.png

voici les deux amants tels qu'ils étaient avant que la vieillesse ne les touche. jpeux vous dire que le Don c'est autre chose que maintenant

Puis Suddy Christie reprit

777374fragment.png Il fut attiré par elle et ses pancartes criantes de vérité, 113078Message.pngce qui dérangeait pas mal de monde. Jeunes et insouciants, ils passèrent beaucoup de temps à trainer dans la ruelle, se découvrant l’un l’autre. C’est l’amour qui naissait entre ces deux-là. 



Mais Don ne voulait pas se contenter d’une existence de mendicité. Peu à peu, il prit de l’importance, et devint expert en magouilles. Petit à petit, le pioupiouk fait son nid, sa puissance ne fit qu’accroître, allant même jusqu’à passer certains accords avec la secte. Le Marché Noir était désormais son territoire.



A côté de ça, Don et la folle vivaient le parfait amour. Bientôt, elle lui offrit le plus beau cadeau qu’il soit.. Leur fille, Leela. Car la folle était en possession du secret inconnu de tous : le secret de la procréation.



Hélas, il n’en fallu pas plus à Don pour que naisse en lui la machiavélique idée qui mènerait son amour à sa perte. Voyant là une manière de s’enrichir considérablement, il voulu faire un marché avec la secte.

"La recette de la procréation contre des Schnibbles très spéciaux.

"867172fragmentdroit.png


Hercule Poivrot interrompit encore l'histoire lorsqu'un pioupiouk roti lancé par la fenêtre atterrit sur son bureau.

580555piouk.png

Il le mit dans un sac, puis le laissa de côté dans un tiroir

Les indices sont très clairs. Parrain dans l'âme, et avide.... Mais reprenons.

777374fragment.png  Cependant, seule la folle connaissait le secret. Quand Don lui en parla, elle découvrit alors son véritable visage. Il ferait passer le struls avant leur secret.

Se sentant trahie et ne reconnaissant plus le souk qu’elle avait jadis aimé, elle refusa le marché. 

Mais on ne s’échappe pas aussi facilement, et même si Don l’avait aimé, il aimait encore plus le pouvoir.



La folle, ne vit qu’un échappatoire possible.. Elle partit en quête, en se faisant passer pour folle, et laissant derrière elle sa fille, ne pouvant lui imposer cela. 



Cependant, elle ne s'enfuit pas les mains vides, et emporta avec elle le précierécieux coffre de gemmes. Laissant alors le Don sans celui-ci, et l’oracle sans le secret.


Poivrot regarda Crole, qui avait toujours un regard interrogateur

QUOI? vous n'avez toujours pas compris la fin de l'histoire? Suddy Christie, je vous laisse terminer.

777374fragment.png De nombreuses années sont passées depuis cet événement.

La folle, nostalgique et se rendant compte que la quête n’était pas la solution, revint en ville.

Mais elle y découvrit un Don encore plus puissant et sans remords. Sa fille, Leela, avait quand à elle bien grandit. Elle ressentit une grande tristesse en pensant à toutes ces années passées loin d’elle..

 S’en était trop.. Il était temps..

Temps de raconter toute cette histoire, et de mettre à nu les véritables visages des zouks qui nous entourent.

C’est ce qu’elle fit en faisant exploser le coffre il y a une semaine de ça..867172fragmentdroit.png


voilà la dernière photo de la folle

351996folle.png



toute cette histoire était bien floue. mais c'est sans compter le savoir de Hercule Poivrot, et le talent de Suddy Christie !

concernant nos honoraires, voyez avec ma secrétaire. si elle n'est pas la, voyez avec Suddy Christie. à présent je dois vous laisser, une autre affaire à mener !


Hercule Poivrot et Suddy Christie raccompagnèrent Crole jusqu'à la porte. dans le couloir, Poivrot vit Nabuee Nabeubeu qui patientait.

Mademoiselle Nabeubeu ! j'ai retrouvé votre pioupiouk ! dans ma grande bonté, j'ai laissé filé le coupable, mais je peux vous promettre qu'il ne recommencera plus !

RIEN n'arrête Hercule Poivrot et Suddy Christie !

Dernière modification par brodik (2955-06-09 15:28:56)

#63 2955-06-09 21:51:54

Un pochtron
Invité

Re : Vlurxtrzistory X

[C’est seul que le Parrain de la Famille Struleone apparaît cette fois, pas de trompes balafrées ni de Lieutenants, juste Vitouz et un visage reflétant sa sensation actuelle: ému. Il est très rare de le voir ainsi, notons-le, mais il ne se cache pas et vient se présenter devant tous les bouzouks ayant suivi cette quête mystérieuse. La main tremblante, il sort un cigare qu’il peine à mettre en bouche puis s’y reprend plusieurs fois pour gratter une allumette sur son paquet. Fidèle à lui-même, il essaye de ne rien laisser paraître.  Après une grande latte fumeuse, il se tortille le bout de la moustache et expire intensément.]

Vous avez tous fait la connaissance de ma première femme, visiblement.  Celle que vous nommez la folle s'appelle en fait Jackie et elle était une zoukette magnifique malgré le fait qu’on ait vécu en marge de la société, quel gâchis. A cette époque, le BuZiness n’avait aucun sens pour moi, je me piKais jusqu’à quatre fois par jour, nous vivions heureux dans notre monde de d’Z ‘opés, notre consommation nous faisait « planer », c’est tout ce qu’on demandait. Alors oui… Oui, j’ai été mendiant pendant de longues années, oui la pauvreté je sais exactement ce que c’est, même mieux que la plus part des habitués de la ruelle. Je me suis promis d’oublier cette partie de ma vie qui m’a fait honte une fois la fortune acquise.

[Glissant la main dans sa veste, il sortit une photo qu’il observa quelques secondes avant de la tourner vers l’audience. Dessus, nous apercevons le couple avec un enfant zouk dans les bras de Raki Jackie.]

Et dans notre monde, nous avons eu la chance inouïe de découvrir ce que tout le monde pensait impossible… Enfin… Jackie l’a découvert. Nous avons eu un enfant bouzouk, pas un petit zouk sorti de la Colline Pourpre sous l’effet des radiations, non, un véritable enfant bouzouk né de l’union entre deux bouzouks adultes. Une fille plus exactement et vous savez de qui il s’agit maintenant… Je veux bien évidemment parler de mon petit trésor, Leela. Quand elle est née, ce n’était pas beau à voir, je me demande encore comment elle a pu sortir du….. Glups., bref, ce n’était pas commun en tout cas.

[Tout en se grattant la trompe crânienne.]

Hum, par contre je dois avouer que je n’ai pas la moindre idée du pourquoi du comment Jackie est tombée enceinte, nous étions complètement Kamés quand cet étrange moment s’est produit.

[Tirant à plein poumon sur son cigare, il reprend.]

Bref. A cette époque nous nous sommes mis d’accord avec la Secte et l’Oracle qui tournait autour de Jackie depuis un moment pour faire un échange de bons procédés, la richesse allait nous tomber dessus, sur nous, pauvres drogués mendiants et l’Oracle voulait découvrir un secret qui allait changer la vie des bouzouks.  En faisant ce deal et ce fut mon premier de l’ère BuZiness, j’ai obtenu un stock immense de Schnibble bleuté et je me suis rendu dans une vieille carrière de la Colline Pourpre où j’ai passé des jours à transformer chaque pierre, chaque caillou en strul authentique. Voilà d’où vient l’origine de ma fortune qui n’a cessé d’augmenter au fil des années grâce à mes investissements partout dans la ville. Jackie ne s’est pas adaptée à notre nouvelle vie et a fini par craquer… Elle a ingurgité une partie des pioupiouks périmés qui restaient dans la benne à ordure de la Villa puis est devenue complètement cinglée, partant en courant au-delà de la Colline, bien au-delà… Ce fut le pire moment de ma vie. En souvenir de l’origine de mon histoire, j’ai gardé précieusement ce coffre à fragment dans le faux plancher qui se situait sous notre lit, à Jackie et moi… Et visiblement, elle ne l’a pas oublié, ça.

[Ejectant le reste du cigare d’une pichenette, le Don souffle le reste de sa fumée puis tourne le dos à son audience en levant une main puis il marmonne dans sa moustache une phrase à peine compréhensible :]

Fragment hors du coffre 7 jours disparaitra pour toujours qu’il disait…

[Puis s’en va tranquillement sans adresser le moindre regard à quiconque.]

Dernière modification par Buck (2962-04-26 14:56:04)

#64 2955-06-09 22:20:36

La folle aux pioupiouks
Bouzouk Expérimenté

Re : Vlurxtrzistory X

La Folle Aux Pioupiouks sort un fragment qu’elle avait gardé, puis le fait manger au pioupiouk qui se périme-bleutit davantage.

Mais avant ces 7 jours, on peut encore les utiliser !!

La Folle Aux Pioupiouks tend son pioupiouk super-périm-bleuté à Suddenly.

Comme certains l’ont vu… Le secret de la richesse des Struleone, ce sont les Fragments de Schnibble Bleuté, dont la faculté est de métamorphoser les objets à volonté… Félicitations, Suddenly :

La peau du volatile se désagrège et laisse apparaitre un magnifique Schnibble Bleuté

Raki Jackie' regarde son Vitouz la Pikouz la larme au noeil, elle se souvient de tout… Pour le moment…

Dernière modification par La folle aux pioupiouks (2955-06-09 22:29:34)

Déconnecté

#65 2955-06-09 22:28:25

Un pochtron
Invité

Re : Vlurxtrzistory X

Après avoir écouté attentivement La folle et un peu moins bien le Don, s'avance en direction de Pincemi et lui lance...

Tu as bien fait d'attendre ! Regarde, là voilà LA vérité !

#66 2955-06-09 22:40:20

Un pochtron
Invité

Re : Vlurxtrzistory X

ouais, pas de quoi faire un article à sensation... Tu parles d'un scoop...

La seule chose intéressante, comme par hasard, on s'en souvient pas... Comme c'est commode...

Rhala la j'suis déçue... déçue déçue déçue...

#67 2955-06-10 00:17:18

Un pochtron
Invité

Re : Vlurxtrzistory X

La folle aux pioupiouks a écrit :

La Folle Aux Pioupiouks sort un fragment qu’elle avait gardé, puis le fait manger au pioupiouk qui se périme-bleutit davantage.

Mais avant ces 7 jours, on peut encore les utiliser !!


Psssshhh... Hé toi ! ... Oui toi... La Folle aux pioupiouks...

Il me reste encore 4 gemmes en poche. Tu me les troques contre ton pioupiouk super-périm-bleuté pour voir ?

#68 2955-06-10 00:30:40

Un pochtron
Invité

Re : Vlurxtrzistory X

* Suddenly avait fait copi-copine avec la folle aux pioupiouks, depuis qu'elle avait choisi son histoire. Si bien qu'elle avait eu son numéro d'ITobozon - parce que oui, les fous aussi ont accès à la technologie -.

En entendant myrddin, elle tenta le coup et envoya un ZmZ à  Jackie. *


Et foli-folette, on est super potes maintenant, non? J'en ai 13 des gemmes, moi. T'en dis quoi, on essaye? Bisous Bisous ♥

#69 2955-06-10 00:37:07

Un pochtron
Invité

Re : Vlurxtrzistory X

dans sa chambre à l"asile , brodik brûle ses 65 gemmes. elles ne lui ont servi absolument à rien et n'en fera rien. il se dit qu'il n'est pas si fou que ça .

#70 2955-06-10 00:44:25

Un pochtron
Invité

Re : Vlurxtrzistory X

Sky essaye d'assembler ses 66 gemmes restantes pour qu'elles forment un Schnibble bleuté, en vain...
Il décide donc de se rendre au Marché Noir à la recherche d'un moyen de les utiliser search

#71 2955-06-10 03:20:05

Un pochtron
Invité

Re : Vlurxtrzistory X

Il n'avait pas pour habitude de trainer sa trompe dans les locaux de la Famille Struleone mais la curiosité faisait de lui un Bouzouk différent aujourd'hui.
Rejoignant l'attroupement de Bouzouks qui entourait le Don Struleone et la folle aux pioupiouks, la question qu'il se posait lui brulait tellement les lèvres qu'il ne put se contenir plus longtemps.
Discrètement, au milieu du brouhahahahahahaha incessant, il se lança.

On peut voir une photo de Leela fraichement née ? C'est qu'on aimerait bien savoir à quoi ça ressemble un bébézouk nous aussi ! respect

#72 2955-06-10 19:30:08

Un pochtron
Invité
Anciennement : Leela

Re : Vlurxtrzistory X

Je venais de l'entendre.. et je ne réalisais pas tout à fait l'effet bombe que cette révélation avait provoquée au plus profond de mon coeur. Je sentais mon corps se tendre sous l'effet de la colère.. Ma gorge était serrée, et je ne peinais à reprendre mon souffle...

Je suis choquée... Je me sens trahies ! Trahies par mon propre sang... Par le patriarche de ma famille ...!

Pendant de nombreuse années, j'ai été élevée dans le respect de la famille, de ses idées et de ses membres ! On m'a appris à honorer et à soutenir les liens familiaux ...

Comment toi, mon propre père , as tu pu me mentir a ce point ?!

Et même s'il ne s'agit la que d'omission pour toi... Je ressens une profonde trahison ! Tu m'as toujours imposés TES valeurs, ne pas mentir à TA famille , être franc et honnête envers les MIENS !

Et toi qui représente notre piliers, tu bafoues tous les principes que TU m'as inculquer ? J'ai été privée de mon histoire, pourrie gâtée, enfermée dans une prison dorée pour éviter qu'un jour je ne découvre la vérité ? TU m'as empechés de prendre soins d'une des MIENS.

Ce choix m'appartenait ! Tu n'aurais pas du décider de m'enlever une partie de mes racines pour ton propre égoïsme !

Mais comme à ton habitude, il fallait que tu sois le meilleurs et le premier partout ! C'était grisant d'avoir enfanté le premier et unique enfant de chaire ! Pourquoi ne pas l'exhiber à travers les années comme ta plus grande fierté alors ? Un de tes nombreux jouets... le plus beaux de tous tes pantins !

C'était tellement plus simple de faire ce choix pour toi , que de décider de me laisser carte en trompes pour décider de la façon dont je voulais vivre ...

Quelle soit folle, pauvre ou reine : c'était ma mère, c'est ma mère...! J'ai été privée toutes ces années de sa présence et de son amour pour ton propre intérêt ...
Quoi que tu en dises.. tu as toujours fais tes choix par interet, et non par amour... Comme tu me le disais si bien lorsque j'étais petite : Le buizness avant tout.

Jeoff avait finalement raison... Mérites tu vraiment encore ta place ?

#73 2955-06-10 20:02:28

Un pochtron
Invité

Re : Vlurxtrzistory X

[Le Don était rentré de la réunion d'Il Ristorante avec le moral dans les chaussettes, croisant sa fille, ça n'allait vraiment pas s'arranger. Sa mine s'assombrit davantage, très touché visiblement, il baisse la tête.]

Tes mots traversent mes oreilles comme des lames aiguisées, c'est très douloureux de t'entendre me parler comme ça Leela, moi qui t'a tout donné. Malheureusement mon passé me rattrape et il va m'achever.
Je vais prendre du recul et tu as surement raison, il est peut être temps de céder ma place.

[Dit-il tout en marchant mollement vers la porte de la villa sans apporter davantage de justification à ses actions passées.]

Pied de page des forums

[ Générées en 0.029 secondes, 11 requêtes exécutées - Utilisation de la mémoire : 884.58 Kio (pic d'utilisation : 983.27 Kio) ]