Bouzouks.net

Édition du 21/01/2962

Ode à la gazette de vos ZIG ans.

Maintenant que vous avez l’honneur de payer votre abonnement pour avoir l’immense privilège de lire nos écrits les plus merveilleux, n’ayez crainte, lecteur.rices aigri.es ou effrayé.es, rien ne va changer, nous nous y engageons!

Et en plus, qui dit nouvelle année, dit... Nouvelle année.
Je sais, tant de pertinence en quelques lignes, ça doit vous inquiéter, c’est pour cela que le but de cet article est justement de vous présenter nos promesses*.

diplodocus.png

Animutant probablement présent la dernière fois qu'une promesse de la Gazette a été tenue.

(*Ces promesses n'engagent que ceux qui les reçoivent, comme à notre habitude, donc ne venez pas vous plaindre).

Surtout pas de meilleur contenu.

Si vous avez pris votre abonnement en connaissance de cause, tant pis pour vous. Enfin, nous vous remercions pour votre confiance et la digne reconnaissance de nos dignes (pour certain.es, dont surtout moi) auteur.rices. Augmenter la qualité serait injuste pour vous, vous habituer à de trop bonnes choses finira par vous rendre tel J.F Sébastien , ou pire, Struleone. On ne peut pas vous souhaiter ça, quand même!

Quand à un contenu de moindre qualité, on ne l'évoquera que pour s'outrer que vous puissiez penser qu'on serait capable de faire moins bien que ça... Vous savez à qui vous avez affaire, tout de même?!

Surtout pas des sujets trop intéressants.

M'enfin, continuons de vous rassurer, telle est ici notre mission. Nous n’allons pas de sitôt mettre fin à nos enquête sur le terrain pour vous ramener les scoops les plus savoureux que vous pourrez dévorer au coin du feu d’un joli bûcher, comme celui dans lequel gît TicottTicott, si vous savez faire preuve de bon goût.

Et puis, on aime bien tous vous épier dans votre sommeil quand vous êtes branchés à de drôles d’appareils. On ne s’excusera pas pour les câbles débranchés, ou pire, revendus au marché noir, ça non. C’est certainement de votre faute, il fallait nous laisser plus de place dans votre domicile. Ou être plus distrayant dans votre sommeil, au moins, on doit bien s’occuper toute la soirée.

Vous voyez, on parle de vous, si ce n’est pas la meilleure preuve que nos articles vont rester accessibles à votre neurone épris de lui-même!

Votre neurone quand il comprend qu'on parle de lui.

parti_prise_de_pouvoir.png



Surtout pas de nouvelles trop nouvelles.

Une fois ces craintes éliminées, nous le savons, il en reste tant d'autre. Osez-vous redouter de choir sous le poids des nouvelles accablantes remplies de choses inconnues? Nous avons la réponse, encore une fois.

Pas parce qu’on fait les choses bien et qu’on recoupe nos sources, Schnibble nous en protège! Mais on sait bien, au fond, que les nouveautés, ça vous fait peur. Nous ça nous ennuie, et vraiment, quand on a tout essayé pour ne pas en parler et que ça reste encore d’actualité, on prépare quelques lignes pour que les rédacteurs et rédactrices en chef.fes fassent semblant d’être satisfait.es,

Et ça, vous comprenez, ça ne prend absolument pas de temps. C’est pour cela qu’il est primordial de les faire patienter le plus longtemps possible pour qu’iels pensent le contraire et qu’iels aient le temps de peaufiner leur travail d’acteur. Bon, pour l’instant, ce qu’on les voit travailler, c’est surtout leur descente de Champagne 1000 ans d'âge, mais Schnibble sait, le reste finira bien par arriver aussi.

Surtout pas trop d'objectivité.

Ce qui a bien peu de chance d'arriver, en revanche, c'est que vous développiez dans votre coin un esprit critique. Chez certaines parties de notre lectorat, il manque déjà la première partie, ça commence donc mal. Vous pourriez vous torturer, retourner chez Miss Augine, la laisser vous torturer.
On vous jugerait tous et toutes pour cela, soyez-en assuré.es

pilori.png

Le probable résultat d'un stage de remise à niveau.

Pourquoi tant d'efforts voués à un échec aussi certain ? Avec votre abonnement à la Gazette, on vous informe de quoi et quand penser, à qui offrir tous vos struls (au Trou du Culte, toujours) et on fait même semblant que nos géniales idées pourraient vraiment provenir de vos neurones endormis! N'essayez surtout pas de chercher ailleurs meilleure option possible, reposez ces pieds dans ce canapé, tournez la page. Voilà, on est pas bien ici?

Jeune lectorat plein d'espoirs, restez ainsi, pour un temps au moins. Et surtout, conservez précieusement cette édition (c'est un ordre qu'on viendra vérifier dans votre sommeil). Vous aurez l'immense joie de pouvoir le ressortir dans quelques années et constater comme il était précurseur de vos propres yeux, s'ils sont encore capables de lire ces lignes. Sinon, pas de problème, on viendra peut-être vous les compter avec notre service premium du futur. Pendant votre sommeil, toujours. Il serait vraiment temps de mieux fermer cette porte, d'ailleurs.

Par Sangtriste, posté le 10/01/2962
2 commentaires

Lohtoh
Les numéros gagnants du 10/01/2962 étaient KAH - KAH - GOZ. lord-henri a donc remporté la cagnotte de 8 000 struls, soit 7 200 struls pour lui et 800 struls pour la mairie (10% d'impôts). Félicitations à lui :)

Pub clan
C'est qui le plus gentil ?
C'est qui le plus généreux ?

C'est El jefe

La météo
Aujourd'hui, très beau temps avec des températures allant de -12°C à 22°C. Donc restez à l'abri chez vous !

Événement inutile
Pensez à souhaiter une bonne non-fête
à Agamike93 !

[Retransmission] De la fermeture du Bouffzouk
Depuis STO jours, le Bouffzouk est bloqué par El Cartel, l'organisation déclarée terroriste par le Club des Bonnes Moeurs. Glady, interpellé, s'exprime et s'adresse à la population de Vlurxtrznbnaxl.
Par Glady le 02/01/2962      Revoir cet article

Classement de la semaine
Cette semaine c'est Ajuntapall qui est le doyen de la ville avec 87442 d'expérience

boubouch est à l'honneur avec une fortune personnelle de 2 043 061.4 struls

Didou122 est le meilleur joueur de Plouk avec un ratio de 347.00

boubouch a bien chiné puisqu'il se hisse premier du classement collectionneurs avec une valeur d'objets rares de 2295.00

Nicoulas est le plus gros enstrulé de la ville, avec 52 750 461 struls de dettes !

Enfin Nicoulas a le plus gros porte-struls en se baladant dans les rues avec 643 039.2 struls

Les derniers articles du journal :

[STO] Qu'est-ce qu'il est beau ce Franlink !
par Glady le 29/12/2961

L'air était devenu pesant. Je m'étais levé pour ouvrir la fenêtre de mon bural de la Gazette. Pendant ce temps, Franlink était en train de rouler du raki.

mlb_culture_raki.png


"Vlurxtrznbnaxl ne disparaîtra jamais. Tant que la lutte continuera, il y en aura pour la sauver de l'oubli." me dit-il posément.

J'allais me rasseoir puis j'ai décidé de rester debout, près de la fenêtre, pour ne pas respirer les émanations du raki. C'est alors que j'ai demandé à Franlink de me parler des trois bouzouks qu'il admirait le plus. "zorba pour ce qu'il a fait pour la Révolution... Light pour ses talents de grand orateur même s'il n'est malheureusement plus aussi présent qu'avant dans les rues de notre belle ville. Et... Euh. Tweedy ? Parce que tous les Bouzouks lui doivent bien quelque chose."

Franlink ne semblait détester personne. Il avait des z'ennemis mais il paraissait les respecter, en dépit de tout. C'est sans doute le cas de tous ceux chez qui brûle la passion. Pour que ça brule, il faut bien avoir le coeur chaud. Non ?

organisation_racket_mendiants.png


Intrigué par sa bonhommie de bouzouk trop parfait, je demande au MLBiste s'il a des ambitions politiques. Il me répond que ce qu'il veut surtout, c'est être le digne héritier de zorba et repeupler la Colline Pourpre. Pour lui, rien n'est impossible. Déjà, je voyais l'obsession de Franlink pour zorba. "Étrange, ils sont si différents, si différemment hypocrites. Le plus jeune est sincère et il voudrait pourtant ressembler au vieux briscard de la politique MLBiste." Ce fut la réflexion que je me fis secrètement, dans ma tête. Mais Franlink était humble et sa force de caractère en faisait certainement un bouzouk à suivre.

organisation_publication_promotionnelle.png


Je souriais beaucoup à Franlink. Trop, peut-être. Ce n'est pas bon qu'un journaliste se sente si proche de son sujet. Mais que dire ? Quand il me parle de ces pénuries qu'il dénonce, de la Famille Struleone qu'il condamne, de Blazord et d'Ajuntapall qu'il encense pour avoir souvent mis fin aux pénuries, de cette année difficile qui n'a pas toujours été si noire que ça, de sa crainte de voir les jeunes bouzouks partir en Quête, des tricheries publiques et à répétition pour s'emparer de la Mairie de la part des Covidiques, et de cette alliance indispensable avec le Club des Bonnes Moeurs pour que nous puissions tous repartir sur de bonnes bases, je ne résiste plus. Je bois ses paroles, j'adhère à sa lutte. Alors, en moi, pour l'instant, brûle la flamme de SA Révolution.

"À NOUS la Colline, au Peuple, pour la Révolution !"

parti_propagande.png


Sur ces bons mots de MLBiste convaincu, je laissais partir Franlink, légèrement sous l'influence des six bierros qu'il avait englouties et le ventre plein des sachets de kahuètes qu'il avait jetés dans les diverses corbeilles à proximité de mon bural. Et tout ça sur le compte de la Gazette ! Quel désastre !

Mais c'était Franlink, c'était un véritable MLBiste, un vrai bouzouk, et dit-on, un amant hors-pair.

   =>   1 commentaire

Z'Abonnez-vous !
par Glady le 28/12/2961

parti_calomnie.png


La Gazette de Vlurxtrznbnaxl regroupe et fédère les chroniqueurs et journalistes de toute la Colline Pourpre. Animée par ses prétendus rédacteurs munis d'un fouet, Tweedy, Robby, ElDonad et Pincemi, la Gazette informe régulièrement chaque Bouzouk des centaines d'événements locaux et participe ainsi activement à la vie municipale.

organisation_espionnage.png


Le Journal se tue à défendre sa liberté d'informer. Pour ça, il a besoin de vous et de vos z'abonnements. Grâce à votre action, rendue maintenant possible sur n'importe quel article de la Gazette, vous contribuerez directement au rayonnement des idées et des valeurs de ceux qui écrivent pour vous tenir au courant de tout ! Et qui sait ? Peut-être que de nouveaux chroniqueurs et journalistes se joindront à l'équipe déjà composée de : Sangtriste, Glady, Ajuntapall, Super_Bulle et Galbatorix. Ils ont besoin de VOUS !

organisation_informateur.png


Pour la modique somme de 0,5 strul par article, il vous sera possible de soutenir la Gazette, mais aussi d'obtenir, plus tard, des avantages, un accès privilégié à des hors-série et même, pourquoi pas, un droit de réponse qui figurera en-dessous de chaque article. On pense même donner la possibilité à certains abonnés prêts à y mettre le prix le pouvoir de caviarder certains mots dans nos articles, pour défendre quelque intérêt qui leur tienne à coeur ou tout simplement pour nous faire vriller sur nos fauteuils à roulettes. Bien sûr, avant que tout ça ne soit mis en place et vous savez bien que cela prendra du temps à développer, nous avons BESOIN d'abonnés, savoir que vous seriez vraiment intéressés, en tant que simples citoyens, à l'idée de participer à la vie médiatique de Vlurxtrznbnaxl. Pour l'heure, nous dépêcherons un vieux pioukpiouk pour taper aux carreaux des abonnés à chaque nouveau numéro !

cdbm_censure_budgetaire.png


Quant aux struls récoltés grâce à vos z'abonnements et dont le montant ira grandissant à mesure que la formule s'étoffera, ils iront dans les poches déjà bien vides de ces pôvres journalistes et chroniqueurs vêtus quotidiennement de vieilles guenilles. En plus, cela permettra d'encourager d'autres Bouzouks de venir écrire des articles dans la Gazette et que ce ne soit pas toujours les mêmes rabats-joies qui vous racontent l'actualité.

En clair : Z'Abonnez-vous ! (C'est en haut à gauche de l'article, il faut cocher la petite case. De rien, on est là pour vous aider avec tendresse et z'amour. :) )

C'est pour la bonne cause et vous pourrez frimer devant vos coupains et leur dire que vous êtes z'abonné à la Gazette de Vlurxtrznbnaxl.

   =>   2 commentaires

[ZIG] Qu'est-ce qu'il est beau ce Franlink !
par Glady le 27/12/2961

Au-delà de nos rires, je voyais bien que celui de Franlink était bien plus jaune que le mien. Et croyez-moi, ce n'était pas dû à son parfait bronzage. Non... Il fallait que je lui pose LA question : Penses-tu à partir en Quête du Schnibble ? Oui, j'ai commencé à le tutoyer comme nous avions ri de bon coeur, tous les deux.

vacance.png


À la seule idée que je puisse le soupçonner de vouloir partir en Quête, il m'a répondu que non et qu'il avait bien d'autres quêtes à poursuivre avant de poursuivre celle du Schnibble, la plus définitive.

Sa réaction du tac au tac m'a interrogé alors je lui ai demandé pourquoi la Quête du Schnibble lui paraissait si lointaine alors que tellement de Bouzouks l'avaient emprunté avant lui, parfois si jeunes et certainement plus jeunes que lui, à cause des pénuries dont souffraient la Colline Pourpre. Il m'a dit qu'il était le fils de Souza, un grand MLBiste qui n'a pas pu terminer son oeuvre et qui n'avait certainement pas fait autant que le petit père des peuples, zorba. C'était donc là un lointain et bienveillant esprit de revanche qui animait encore notre bon, généreux et ambitieux Franlink. Pourquoi ambitieux, me demanderez-vous ? C'est que le kamarade Franlink s'était lancée dans une diatribe enflammée sur la Grande Révolution qu'il fallait faire venir à coups de graffitis rebelles, puissants et inspirants. Sous son bonnet, Franlink, échauffé, ardent, survolté, fougueux mais éloquent aussi, m'a parlé de sa vraie lutte : Combattre le Pouvoir du Strul et l'exploitation des Bouzouks à outrance pour des intérêts pécuniaires haïssables.

mlb_tag_mlbiste.png


Forcément devenu son confident par voie de presse, Franlink me lance un regard pénétrant, m'attrape par les deux mains, me relève de ma chaise et fait malencontreusement tomber mon stylet et ma tablette pour me dire d'une voix pétillante : "Le Pouvoir appartient au Peuple Bouzouk, je veux lui rendre. Pas en trichant, jamais ! Ce serait trop facile, de trahir les idéaux du Mouvement Libérateur Bouzouk. NOUS Y ARRIVERONS SANS ! NOUS Y ARRIVERONS ENSEMBLE ! J'irais jusqu'au bout."
Il m'a lâché les mains, j'étais là, debout, penaud, les genoux tremblant, une goutte de sueur perlait sur mon front et il s'était rassis. Je devais bien en faire de même si je voulais continuer et terminer cette entrevue. Alors, j'ai retrouvé mon siège, ramassé mon stylet et ma tablette. Avec la manche de mon bras, j'ai essuyé mon front et j'ai quand même osé relever les n'oeils sur ce bandito MLBiste qui prenait une bonne gorgée de bierro et une grosse poignée de kahuètes qu'il engloutit. "C'est ce que je préfère" m'a-t-il révélé.

vendeur_luxe.png


Ayant repris mes esprits, je lui demande si le travail n'est pas trop difficile dans son entreprise. Il me reprend tout de suite : "Déjà, ce n'est pas une entreprise mais une coopérative. C'est différent ! Haha. Bierros, raki, kahuètes... Et TOUT ÇA GRATIS ! Offerts par le bon kamarade Blazord. D'ailleurs, tous les Bouzouks devraient venir travailler avec nous chez La Z.L.O.T.E.. Tout le monde est payé pareil et tout le monde s'apprécie."

En mon fort moi de Sain Censeur inflexible, j'ai imperceptiblement grommelé : "Zloterie que cela !" Mais c'est oublier que Franlink a toujours les n'oreilles qui traînent. Il me sourit, prend soudainement l'initiative de passer à un autre sujet et décide de me parler de sa nostalgie. "Tu sais, fut une époque où sur cette Colline, on était beaucoup plus nombreux, et même quand ça allait mal il se passait toujours quelque chose. Aujourd'hui, on n'a plus que les vrais. Mes kamarades sont des VRAIS. Mais j'aimerais retrouver cet esprit d'un autre temps."

carte_ville.png


Je sentais de la tristesse dans le regard de Franlink. Vous savez, ce genre de tristesse à laquelle on peut s'identifier. Il était en deuil de quelque chose qui était presque parti en Quête. Certains le cherchaient encore et, de ceux-là, j'en étais. Moi, le journaliste et le Sain Censeur, j'étais de ceux qui comme Franlink font l'erreur de rêver. C'est drôle comme des étiquettes nous éloignent et des conversations nous rapprochent. En prononçant ses mots, j'ai su que j'avais plus en commun avec Franlink que je ne le pensais. Moi qui voulais critiquer un MLBiste pour le plaisir de le faire, j'ai compris ce qu'il a voulu me dire. Il savait que NOUS pourrions tous le comprendre, ce drôle de sentiment que quelque chose ne tourne plus rond à Vlurxtrznbnaxl.

syndicat_soutien_salarial.png


Bientôt, la suite de cette entrevue exceptionnelle avec Franlink.



   =>   2 commentaires

Anciens articles : [ < 1 2 3 4 >  Dernière]