Bouzouks.net

Édition du 31/07/2962

Le naufrage du Doudlidou

Cette semaine, la colline a subi un gros choc. Que dis-je une grosse perte. Tel un nisse bergue, une partie de notre matrimoine culturel et entrepreneurial s'est détachée de Vlurxtrznbnaxl et vogue à présent vers d'autres horizons.

Et oui, chers et chères habitantes de la colline. La semaine dernière, bien qu'il n'y ait pas eu d'inondation à déplorer, après zigglapgozbnz jours d'existence, le Doudlidou a coulé. Sortez les mouchoirs, la tablette de chococo ou le bol de crème glacée à la chantilly, ce soir, chez Boris, c'est soirée Disco. Pardon. Ce soir, à la Gazette, c'est rétrospective.

Vous êtes prêts ?
Flashback !

lohtoh.png



Le 28 mai 2954, Didou122, jeune bouzoukette innocente, mais aux affinités marquées, quittait son cher patron boubouch, ainsi que la Binouze du Plouk, alors la plus grande entreprise de toute la colline. Elle quittait aussi Jeoff, son collègue et prétendant, qu'elle a repoussé, même qu'après, elle s'en est bien mordu les doigts. Moi, un peu moins.

Mais elle ne partait ni congédiée, ni fâcheé. Elle partait sous le noeil attendri d'un mafieux au keur tendre fier de la voir prendre ainsi la relève. En effet, c'est des rêves plein la tête que Didou122 allait vivre sa plus grande aventure : créer son entreprise. Bah oui, pas ses aventures amoureuses, la zoukette est connue pour avoir souvent laissé passer sa chance.

organisation_informateur.png



Bon, on ne parlait pas de ça, mais bel et bien de la naissance du Doudlidou. C’est à Lakpowa que l'on doit le nom aujourd'hui collinement connu de cette entreprise. Un nom rose et tendre, à l'image de sa patronne, et qui fait évidemment écho à son nom.

Didou122 a tout appris de boubouch et à entendre le nom de ses fréquentations, on comprend mieux comment elle est devenue Didou122 Struleone, même si elle n'a de mafieuse que le nom et un goût prononcé pour la collection.

sds_schnibble_traite.png



Sa longue indétrônabilité en kahière place du classement des entreprises prouve qu'elle avait bien appris sa leçon et si elle n'a jamais été la plus grande entreprise, elle a tout de même accueilli jusqu'à stodru employés. La prouesse est d'autant plus belle qu'elle les a accueillis en même temps.

Évidemment, aussi gentille que puisse être Didou122, elle porte le doux nom de Struleone et la colline patriarcale supporte mal les femelles de pouvoir et d'argent. Aussi la douce bouzoukette, qui, chaque fois qu'elle devait réduire les salaires pour assurer la survie de son entreprise, notait le montant de ses dettes et remboursait, Schnibble sur l'ongle, chaque strul qu'elle devait à ses employés, cette sainte a été victime de plusieurs sabotages avec intention de la mettre en faillite. Faut-il être un monstre pour faire une chose aussi vile ? Certainement.

schnibble_corrompu.png



Au lendemain de sa faillite, qu'elle ne doit qu'à son étourderie - nanana nanère les rageux - Didou122, qui connaît mon goût pour les choses de l'amour, me confiait ses tendres souvenirs quand Homer, son kahier amûr (enfin, celui qu'elle a réussi à concrétiser) lui rendait visite dans son bureau. Elle ne m'a pas confié les détails, mais j'imagine mal Didou122 faire du gouzi gouzi dans son bureau. Et vous ?
ça y est ? Vous visualisez et vous m'en voulez ?

Véritable club de rencontre, le Doudlidou a également vu naître la relation sauvage et florissante entre Ajuntapall et Super_Bulle. Je garde pour moi mes blagues graveleuses sur le doigt raide de la justice, sinon, je n'aurai pas assez d'encre pour finir cet article et je serai contrariée. Et personne n'aime me voir contrariée. À part toi, toi, toi aussi, et lui, là, dans le fond.

Pour terminer en beauté, je me contenterai de citer les mots de Didou122, qui nous confie cette charmante anecdote :

"Pour Nozouk, je faisais le calendrier de l’avant, où je tirais au sort un employé et chaque jour correspondait à un cadeau"

fete.png



Voilà qui en dit long sur le grand keur de la zoukette, là où la plupart des patrons s'amusent plutôt à "tirer au sort sur un employé".

Et pour finir encore mieux, rien ne vaut la sage parole de la Raideur incarnée, qui qualifie ainsi le Doudlidou :

"Une entreprise réunissant des bouzouks de tous les bords. Des anciennetés hors norme. Sinon, c’était plutôt calme reconnaissons-le."

Par Pincemi, posté le 20/07/2962
4 commentaires

Lohtoh
Les numéros gagnants du 25/07/2962 étaient KAH - BNZ - DRU. Volezouk et Hakito ont donc remporté la cagnotte de 55 650 struls, soit 8 347.5 struls chacun et 38 955 struls pour la mairie (70% d'impôts). Félicitations à eux :)

Pub clan
Une expérience folle ? Une étude loufoque ? Envie d’un café froid ? L’académie des Savant Fous n’attends que toi !

Offre à la colline ton savoir florissant, et devient l’un des plus éminents scientifouilles qu’elle n’est jamais connue !

Quels que soit ton domaine d’expertise : tu trouveras ta place ! Tu ne sais pas quoi faire de ta vie ? Viens t’asseoir sur nos bancs pour continuer à développer ta non-activités.

La météo
Aujourd'hui, neige radioactive avec des températures allant de -14°C à 77°C. MétéoBouz vous recommande de faire vérifier vos skis par des professionnels.

Événement inutile
Pensez à souhaiter une bonne non-fête
à Franlink !

Kpone, un enstrulé au grand keur ?
L'instabilité municipale de ces derniers temps a eu de quoi dérouter la population. Heureusement est arrivé, tout pimpé dans son bel uniforme blanc, Kpone, l'évadé fiscal qui payait ses taxes pour sauver l'économie \o/
Par Pincemi le 14/07/2962      Revoir cet article

Classement de la semaine
Cette semaine c'est Peaudzouk qui est le doyen de la ville avec 116020 d'expérience

boubouch est à l'honneur avec une fortune personnelle de 2 068 056 struls

Didou122 est le meilleur joueur de Plouk avec un ratio de 347.80

boubouch a bien chiné puisqu'il se hisse premier du classement collectionneurs avec une valeur d'objets rares de 2296.50

Nicoulas est le plus gros enstrulé de la ville, avec 68 102 002 struls de dettes !

Enfin Nicoulas a le plus gros porte-struls en se baladant dans les rues avec 707 059.7 struls

Les derniers articles du journal :

Les chaises musicales municipales
par Pincemi le 10/07/2962

La mairie n'a jamais été aussi animée que depuis que c'est Nagato qui gère ce créneau. En effet, depuis quelques semaines, ce dernier organise un véritable pestak de chaises musicales, pour le plus grand plaisir du peuple, qui ne sait jamais pour qui il a voté. Ou plutôt, qui sait, mais ce n'est jamais la personne pour laquelle il a voté qui gère la mairie. Ou c'est elle, mais kah jour sur zig, les jours pairs, quand la lune est aussi pleine qu'un MLBiste dans la ruelle. Ou juste kah jour, pour un mandat aussi express que le mariage de Super_Bulle et Toushrouk.
Vous n'y comprenez rien ? Moi non plus, mais je vais quand même vous expliquer.

pantin.png



Tout a commencé il y a bnz semaines, quand Nagato nous a privés du mandat le plus brûlant de la kahgneecennie, un zigième mandat consécutif d'Elodred, le Révolutionnaire qui s'ignore et dont le kahier mandat n'avait pas été usurpé, mais avait quand même nécessité l'envoi de toustes ses concurrent·es à l'asile, pour plus de sûreté. Si on avait su qu'il cramerait les billets de la mairie, nul doute que le MLB aurait voté pour lui et envoyé lui-même Fraise en cure à la Maison du Bonheur.

Bref, ce n'est pas le coup de folie despotique de Karambo qui nous intéresse ici, mais bel et bien celui de Nagato, qui a voulu s'emparer de la mairie plus ou moins sans raison. Plus que moins, avouons-le.

recrutement_asile.png



Heureusement, Schnibble veille et il a soufflé quelques mots aux censeurs, qui ont été bien inspirés en appuyant sur le bouton rouge directement relié à l'asile. Le pauvre Nagato (je dis pauvre parce que sur ce coup, il fait un peu pitié) n'avait même pas encore délogé Elodred qu'il était déjà interné, non sans proférer quelques menaces et insultes bien senties à l'encontre d'un Club des Bonnes Moeurs jugé corrompu. Évidemment, personne ne l'a pris au sérieux. Et on comprend pourquoi !
Ouf ! Justice Schnibblik a été rendue. Kah partout.

sds_sainte_brigade.png



C'est alors Moumoucovid qui a été élu, recevant en même temps la lettre qui lui annonçait son élection et celle qui le sommait de quitter son poste tant qu'il était encore temps, plaçant ainsi la Révolution au pouvoir, incarnée par Gildass et son éternel bérêt. Personne n'a voulu de mal à Gildass et on le comprend. Son mandat était parfait. Suivant.

pochtron.png



Ou plutôt, suivante.
Le mandat suivant a été brigué et remporté par moi. Kah fois n'est pas coutume, j'ai gagné on sait pas trop comment, et j'avais même pas triché. Pas eu besoin, quelqu'un l'a peut-être fait pour moi. Je ne læ félicite pas, mais je lui dis quand même merci.
En revanche, merci pas à Nagato qui, assomé par les taxes autant que par la Mandate parfaite de la Matriarcate et la campagne de promotion de l'ablation de la stoïème trompe que j'avais brillament orchestrée - non sans l'aide fort précieuse de la bonnasse Eladpink, qui avait eu, elle, l'intelligence de se faire ablater pour rejoindre le saiks fort - a contribué à me foutre dehors. Je le remercie pour le séjour forcé à l'asile, au cours duquel l'amour de ma vie m'a quittée pendant que je bavais sous l'effet de pilules de moult couleurs que je n'avais pas vraiment choisi d'avaler.
C'est là que le MLB a rejoint l'union sacrée pour me venger <3

syndicat_grosse_manif.png



Intervient ensuite le je sais plus combientième mandat de la discorde qui, à l'instar de la stoïème trompe, a bien fichu la zlote, et fut remporté par Karambo. Tout se passait pour le mieux dans le meilleur des mondes quand Nagato, dit "le pédépéteur fou" a décidé de retenter l'expérience. Il a fichu Karambo dehors, ce qui m'a permis d'aller négocier la fin de ma mandate avec JF sebastien, toujours prêt à vous laisser diriger contre quelques caisses de bierro.

J'ai fini ma mandate tant bien que mal et tandis que je me dirigeai vers le chemin de Quête, c'est Henrystocrate qui a été élu, aplatissant Sky d'une écrasante majorité. L'histoire aurait pu s'arrêter là, mais ça aurait été sans compter sur Nagato, le comique de service et de répétition, qui semble pressé de remplir sa carte de parrainage de la MdB.
Le lendemain de son élection, Henry n'était déjà plus maire et c'est Sky, son suppléant, qui le remplaçait, malgré les efforts déployés par sa nouvelle compagne pour le faire renoncer à son poste et sa santé mentale.

depart.png



Mais quand ils commencent, on ne sait jamais quand les zouks en blanc vont s'arrêter et zig jours plus tard, Sky revêtait lui aussi le pyjama qui s'attache dans le dos. Il a été relâché hier pour bonne conduite et s'est empressé de faire regretter aux médecins ce choix un rien précipité en envoyant molmol dans la cellule encore tiède qu'il venait de quitter.

   =>   0 commentaire

La belle et le clodo
par Pincemi le 29/06/2962

Dans mes moments de nostalgie, il y a un épisode qui revient souvent. Il n'implique pas de nudité, ni de cicatrice.

Je me souviens.

La Terrasse des Nobles. Les coupettes de champo qui coulent à flot et les sachets de kahuètes achetés juste pour pouvoir les jeter sur les pauvres. Malgré le nom de l'endroit où nous nous réunissions, nous n'étions pas uniquement entre gens de bonne compagnie. Souvent, la lie de la bouzoukité se glissait parmi nous. Et quelques MLBistes aussi. Et oui. À l'époque, j'étais corrompue. Et fortunée.

pochtron.png



Je ne me souviens pas si je portais déjà le nom de cette Famille qui n'a de famille que le nom ou si j'aspirais seulement à ce que Don Struleone, à défaut de faire de moi sa maîtresse, fasse de moi son enfant. Ce dont je me souviens parfaitement bien, c'est que ses membres me dégoûtaient déjà par leur inactivité, trop occupés à confire dans leur gras pour faire quoi que ce soit.

roi_boubouch.png



Souvent, zorba se joignait à nous, le temps de nous balancer un assomant pavé. Nous nous battions comme kramouth et bloubz et pourtant, j'avais un profond respect pour ce clodo. Il avait la foi. Foi en la Révolution. Et si je ne partageais pas ses croyances, j'ai toujours respecté la ferveur et la passion. Ce sont elles qui ont toujours guidé mes pas. Même quand ils me menaient là où il ne faut pas.

sds_schnibble_traite.png



Si j'évitais autant que possible la proximité fizik avec lui, je faisais souvent le sacrifice de quelques pas dans sa direction pour lui déposer un pack de bierros. En gage de quoi, je ne sais pas. Mais je me pliais avec rigueur à ce rituel, et zorba ne s'en plaignait pas.

struleone_fabrique_gnoulze.png



Un jour, allez savoir pourquoi, je me suis retrouvée à l'écart, seule avec lui. Et je lui ai fait une proposition plus qu'indécente, du moins pour un clodo qui se respecte. Pour la survie des clodos. Pour le bien des Stru qui commençaient à s'encroûter, pour rééquilibrer les forces et avoir enfin quelqu'un à qui parler, j'ai offert de l'enstruler. Ou plutôt, de lui fournir, à lui et à ses kamarades malodorants, de quoi botter le gros cucul des Stru. Et il a accepté.

struleone_magouille_fiscale.png



Nous avons élaboré des heures durant un plan pour expliquer le transfert de marchandise de mes réserves aux entrepôts des clodos. Et oui, blazgneegneegneegnee struls de nourriture, de médicaments et de menus plaisirs sucrés ou salés, ça ne passe pas inaperçu, tout comme les allées et venues des camions de livraisons.

cdbm_censure_budgetaire.png



Nous avions donc mis au point un faux cambriolage de ma cave (en tout bien tout honneur), qui aurait été ensuite revendiqué par le groupuscule terrosite. Je m'étais entraînée à avoir l'air suprise, puis indignée par cette atteinte à ma fortune et à mon intimité. Mais finalement, tout le monde s'en foutait de savoir pourquoi et comment, du jour au lendemain, les avoirs de zorba étaient passés de kahzig à blazgneegneekahzig struls. C'est, je crois, mon plus grand regret, de ne pas avoir pu jouer la comédie de la bourgeoise offensée.

organisation_escroquerie_mendicite.png



Et oui. Aux grands maux, les grands moyens.

   =>   0 commentaire

Karambo et les zouks
par Pincemi le 23/06/2962

Cette semaine, c'est une actualité pas aussi riche que boubouch que j'ai à vous présenter, mais une actualité riche quand même. Une actualité à faire palir les Feux de l'amouw, entre mensonges, complots et trahisons.

roi_boubouch.png



Bienvenue sur un drame en sto actes.

La destitution

Et oui, vous aurez toustes remarqué que j'étais il y a encore pas si longtemps mairesse de notre chère bonne Vlurxtrznbnaxl (que je suis d'ailleurs une des rares à savoir écrire correctement) et je faisais une magnifique mandate matriarcale, convertissant les plus endurcis à la douceur femellienne de la vie à zig trompes. La colline baignait dans le bonheur et le rose et allait pour la mieuse.

mlb_culture_raki.png



Mais c'était sans compter sur les Struleone, leur cupidité et leurs complices rampants. C'est une fraîche nuit de juin que le drame eut lieu. Alors que je conversais avec je ne sais plus qui à propos de je ne sais plus quoi, j'ai à peine eu le temps d'entendre la voix de Sky dans mon dos qu'une bande de bouzouks - forcément des mâles - armés et cagoulés a surgi de nulle part (de là à voir un lien de cause à effet, il n'y a que kah pas que je vous laisse franchir allègrement).

recrutement_asile.png



Internée de force à la Maison du bonheur et droguée aux titbouldetouteslescouleurs, je coulais des jours heureux et de la bave au menton tandis que Romain2839zigstoblaz prenait ma place pour faire irradier la colline de toute la médiocrité d'un mandat Struleone, à base de regard humide vers le passé et ParionStruls édition kahgneugneu.

L'union sacrée

Je ne vous narrerai pas le moment où je me suis faite larguer comme une vieille chaussette gauche pendant que je me bavais dessus en articulant vaguement sto syllabes, je préfère garder ça pour une prochaine fois et c'est encore beaucoup trop douloureux.

secretaire.png



Toujours est-il que le MLB, après sto jours, a fini par remarquer ma disparition et a décidé de remettre les pendules à l'heure d'ovaires. Et pour des trompes cassées imbibées de bierros, on peut dire qu'ils s'en sont bien sortis, appelant ceux qu'on appelle entre nous les Déculottés à une trève et une Union Sacrée, afin de nous défaire du mâle qui continuait de vouloir nous opprimer. L'appel fut entendu et l'oppresseur débouté.

Le casse du siècle

L'histoire aurait pu s'arrêter là. Mais elle ne s'arrête pas là. L'Union Sacrée, trop heureuse de son efficacité, et se voyant offrir une occasion en Schnibble (Loué soit-Il) de mettre à terre l'ennemi juré commun, a décidé de maintenir la coalition une nuit de plus. C'est ainsi qu'un groupe principalement constitué de zoukettes a réussi à s'infiltrer dans les hangars Struléoniens et a tout péter.

ecolo.png



And Ze Winneuze iZ

Si la coalition était assez jouace de son coup, il faut toujours se demander à qui profite le crime. Et la grande gagnante de toute cette opération menée de main de maîtresse, c'est notre mairesse, j'ai nommé la douce, pure et innocente Karambo, dont les dons, au lendemain de son accession au trône, identifient clairement les Terroristes de la Paix. Mon intégrité de journaleuse m'oblige à les citer. On ne sera donc pas surpris de retrouver dans la liste des noms comme molmol, elodred, Henrystocrate ou encore le leader de l'ombre des Déculottés, à savoir myrddin.

parti_diffamation_collective.png



Là où je me suis un peu étranglée de surprise - et de rage, c'est en constatant que la belle distribuait des enveloppes tout aussi garnies à Sky, l'ennemi juré et zigond en chef du clan mis à terre. Oserais-je avouer que je les ai surpris en pleine orgie dans la Salle des Koffres de la mairie sans pour autant passer pour une mégère jalouse et aigrie ?

Toujours est-il que, jalouse ou pas, j'ai des raison de m'interroger sur le fait que Karambo, membre pas secret de l'Union Sacrée, file des thunes à son meilleur ennemi, censé être la cible au moins numéro zig de notre bel attentat.

syndicat_note_secretaire.png



Et si vous n'étiez pas aveuglé par ses grands noeils qui papillonnent et sa main qui vous caresse le dos, vous verriez sûrement que son autre main s'apprête à y planter un couteau.

   =>   3 commentaires

Anciens articles : [ < 1 2 3 4 >  Dernière]