Bouzouks.net

Édition du 20/01/2962

[Retransmission] De la fermeture du Bouffzouk

parti_distinction_electorale.png


Meszoukettes et Meszouks,

La fermeture du Bouffzouk me fait grand plaisir. D'abord elle a répondu à votre propre curiosité : Le Club des Bonnes Moeurs s'acharne-t-il vraiment sur un groupe de Bouzouks inoffensifs comme le prétendent ceux qui bloquent le Bouffzouk ou est-ce que c'est là une preuve majeure qu'un petit groupe d'individus entend faire régner la voyoucratie sur Vlurxtrznbnaxl ? Évidemment, le CDBM lutte pour le Peuple Bouzouk grâce à la Saine Censure, trop souvent et trop longtemps bafouée. Aujourd'hui, le règne de la terreur instaurée par la Famille Struleone a duré trop longtemps et doit prendre fin pour que de nouveaux Bouzouks nous rejoignent et repeuplent la Colline Pourpre.

syndicat_soutien_salarial.png


Notre ville est gouvernée par un régime qui lui-même doit obéir à un corpus de principes : la Saine Censure.

La Saine Censure n'est pas la Révolution MLBiste, si particulière, mais naturellement le refus des Bouzouks d'être gouvernés par le désordre. Pour cela, un seul choix possible nous est proposé : Voter en commun dans des conditions supportables par le plus grand nombre.

Le refus de l'autorité du CDBM n'est pas l'affirmation du Peuple. Pour cela, les Censeurs s'agitent afin de contrer la possibilité pour un petit nombre, une lamentable clique, de s'accorder quelques "menus plaisirs" qui aboutissent souvent à cette coloration aussi tragique que rougeâtre du compteur des caisses de la Mairie pour donner ensuite lieu à de tragiques et quêteuses pénuries.

Avant que le Bural de Régulation des Élections (BRÉ) ne prenne la main sur le processus électoral, nous étions TOUS à la merci d'élections truquées et des méfaits de la zloterie organisée. Depuis, le corps électoral peut enfin se mobiliser et faire élire un candidat par le hasard malin du jeu démocratique. En tant que Sain Censeur, je suis fier d'être un des Gardiens, avec mes chers collègues, de la Porte Centrale qui conduit à la Mairie. Ce qui est, chacun en conviendra, une chose parfaitement normale.

Ici, nous nous retrouvons donc tous bêtement otages et en plein mélodrame ! L'histoire est simple : Celle de la Famille Struleone et de ses complices prêts à tout pour garder jalousement la Mairie comme un jouet que l'on s'échange gaiement au gré des amitiés et des intérêts des uns et des autres, dégoûtants de jeunes Bouzouks qui ne trouvent même plus flopeur à se mettre sous la dent.

organisation_escroquerie_mendicite.png


Quant à moi, je suis comme vous. J'ai quelques struls en poches, le ventre vide, la santé chancelante et le regard nerveux. Pourtant, je lutte encore, pour nous et pour cette ville qui s'efface.

J'ai donc connu votre peine, vos souffrances et nos douleurs communes. Depuis le début du Plan moral de lutte contre la zloterie organisée, je n'ai jamais appartenu à la clique de ceux qui mangent à leur faim. Il n'y a donc rien que j'ignore de votre quotidien lorsque je vous croise chaque jour plus fatigués et plus miséreux à cause de ceux qui veulent nous posséder. Votre bien-être, j'y accorde beaucoup d'importance, une importance normale, cela va de soi, mais j'y ajoute une sorte de sentimentalité. Alors, rassurez-vous, les problèmes seront bientôt terminés et nous aurons complètement triomphé.

recyclage.png


J'engagerai le dialogue avec les terroristes selon qu'ils soient de bonne volonté ou non. J'ai varié sur ce sujet, mais je pense que j'aurai encore le temps de varier. Je ne sais pas quelle est la bonne méthode. Cela veut dire sans doute qu'il n'y en a pas de bonne ! Mais en est-il de meilleure ? Je crois le Peuple assez malheureux. Mais le Club des Bonnes Moeurs ne peut pas renoncer, ce n'est pas le moment, ce ne sont pas les bonnes conditions.

Le CDBM doit dire ce qui est sain et moral mais il ne doit pas tout faire. La tentation existe mais il est difficile d'y succomber, croyez-moi ! Toutes ces larmes de protestation déposées devant le seuil de la porte de nos bureaux manqueraient presque de tous nous faire glisser et tomber chaque matin si mes collègues Censeurs et moi n'y prenions pas garde.

Les terroristes doivent négocier : Mais est-ce qu'il en ont vraiment envie ? Il faut que ceux qui les représentent n'hésitent pas à venir me le dire très haut et bien fort. Il faut que la Famille Struleone soit reprise en mains. C'est le travail que je vous propose et l'appel que je lance publiquement.

Maintenant, LA PAIX !

Glady du Caillou Ravi, en direct de La Fontaine à Sec, retransmis par TV Censure

Par Glady, posté le 02/01/2962
6 commentaires

Lohtoh
Les numéros gagnants du 10/01/2962 étaient KAH - KAH - GOZ. lord-henri a donc remporté la cagnotte de 8 000 struls, soit 7 200 struls pour lui et 800 struls pour la mairie (10% d'impôts). Félicitations à lui :)

Pub clan
C'est qui le plus gentil ?
C'est qui le plus généreux ?

C'est El jefe

La météo
Aujourd'hui, grosse vague de chaleur avec des températures allant de 13°C à 31°C. Pensez à vous habiller chaudement.

Événement inutile
Pensez à souhaiter une bonne non-fête
à Romain !

[STO] Qu'est-ce qu'il est beau ce Franlink !
La Gazette est allée à rencontre de Franlink, la figure montante de Vlurxtrznbnaxl. La fin.
Par Glady le 29/12/2961      Revoir cet article

Classement de la semaine
Cette semaine c'est Ajuntapall qui est le doyen de la ville avec 87442 d'expérience

boubouch est à l'honneur avec une fortune personnelle de 2 043 061.4 struls

Didou122 est le meilleur joueur de Plouk avec un ratio de 347.00

boubouch a bien chiné puisqu'il se hisse premier du classement collectionneurs avec une valeur d'objets rares de 2295.00

Nicoulas est le plus gros enstrulé de la ville, avec 52 750 461 struls de dettes !

Enfin Nicoulas a le plus gros porte-struls en se baladant dans les rues avec 643 039.2 struls

Les derniers articles du journal :

Z'Abonnez-vous !
par Glady le 28/12/2961

parti_calomnie.png


La Gazette de Vlurxtrznbnaxl regroupe et fédère les chroniqueurs et journalistes de toute la Colline Pourpre. Animée par ses prétendus rédacteurs munis d'un fouet, Tweedy, Robby, ElDonad et Pincemi, la Gazette informe régulièrement chaque Bouzouk des centaines d'événements locaux et participe ainsi activement à la vie municipale.

organisation_espionnage.png


Le Journal se tue à défendre sa liberté d'informer. Pour ça, il a besoin de vous et de vos z'abonnements. Grâce à votre action, rendue maintenant possible sur n'importe quel article de la Gazette, vous contribuerez directement au rayonnement des idées et des valeurs de ceux qui écrivent pour vous tenir au courant de tout ! Et qui sait ? Peut-être que de nouveaux chroniqueurs et journalistes se joindront à l'équipe déjà composée de : Sangtriste, Glady, Ajuntapall, Super_Bulle et Galbatorix. Ils ont besoin de VOUS !

organisation_informateur.png


Pour la modique somme de 0,5 strul par article, il vous sera possible de soutenir la Gazette, mais aussi d'obtenir, plus tard, des avantages, un accès privilégié à des hors-série et même, pourquoi pas, un droit de réponse qui figurera en-dessous de chaque article. On pense même donner la possibilité à certains abonnés prêts à y mettre le prix le pouvoir de caviarder certains mots dans nos articles, pour défendre quelque intérêt qui leur tienne à coeur ou tout simplement pour nous faire vriller sur nos fauteuils à roulettes. Bien sûr, avant que tout ça ne soit mis en place et vous savez bien que cela prendra du temps à développer, nous avons BESOIN d'abonnés, savoir que vous seriez vraiment intéressés, en tant que simples citoyens, à l'idée de participer à la vie médiatique de Vlurxtrznbnaxl. Pour l'heure, nous dépêcherons un vieux pioukpiouk pour taper aux carreaux des abonnés à chaque nouveau numéro !

cdbm_censure_budgetaire.png


Quant aux struls récoltés grâce à vos z'abonnements et dont le montant ira grandissant à mesure que la formule s'étoffera, ils iront dans les poches déjà bien vides de ces pôvres journalistes et chroniqueurs vêtus quotidiennement de vieilles guenilles. En plus, cela permettra d'encourager d'autres Bouzouks de venir écrire des articles dans la Gazette et que ce ne soit pas toujours les mêmes rabats-joies qui vous racontent l'actualité.

En clair : Z'Abonnez-vous ! (C'est en haut à gauche de l'article, il faut cocher la petite case. De rien, on est là pour vous aider avec tendresse et z'amour. :) )

C'est pour la bonne cause et vous pourrez frimer devant vos coupains et leur dire que vous êtes z'abonné à la Gazette de Vlurxtrznbnaxl.

   =>   2 commentaires

[ZIG] Qu'est-ce qu'il est beau ce Franlink !
par Glady le 27/12/2961

Au-delà de nos rires, je voyais bien que celui de Franlink était bien plus jaune que le mien. Et croyez-moi, ce n'était pas dû à son parfait bronzage. Non... Il fallait que je lui pose LA question : Penses-tu à partir en Quête du Schnibble ? Oui, j'ai commencé à le tutoyer comme nous avions ri de bon coeur, tous les deux.

vacance.png


À la seule idée que je puisse le soupçonner de vouloir partir en Quête, il m'a répondu que non et qu'il avait bien d'autres quêtes à poursuivre avant de poursuivre celle du Schnibble, la plus définitive.

Sa réaction du tac au tac m'a interrogé alors je lui ai demandé pourquoi la Quête du Schnibble lui paraissait si lointaine alors que tellement de Bouzouks l'avaient emprunté avant lui, parfois si jeunes et certainement plus jeunes que lui, à cause des pénuries dont souffraient la Colline Pourpre. Il m'a dit qu'il était le fils de Souza, un grand MLBiste qui n'a pas pu terminer son oeuvre et qui n'avait certainement pas fait autant que le petit père des peuples, zorba. C'était donc là un lointain et bienveillant esprit de revanche qui animait encore notre bon, généreux et ambitieux Franlink. Pourquoi ambitieux, me demanderez-vous ? C'est que le kamarade Franlink s'était lancée dans une diatribe enflammée sur la Grande Révolution qu'il fallait faire venir à coups de graffitis rebelles, puissants et inspirants. Sous son bonnet, Franlink, échauffé, ardent, survolté, fougueux mais éloquent aussi, m'a parlé de sa vraie lutte : Combattre le Pouvoir du Strul et l'exploitation des Bouzouks à outrance pour des intérêts pécuniaires haïssables.

mlb_tag_mlbiste.png


Forcément devenu son confident par voie de presse, Franlink me lance un regard pénétrant, m'attrape par les deux mains, me relève de ma chaise et fait malencontreusement tomber mon stylet et ma tablette pour me dire d'une voix pétillante : "Le Pouvoir appartient au Peuple Bouzouk, je veux lui rendre. Pas en trichant, jamais ! Ce serait trop facile, de trahir les idéaux du Mouvement Libérateur Bouzouk. NOUS Y ARRIVERONS SANS ! NOUS Y ARRIVERONS ENSEMBLE ! J'irais jusqu'au bout."
Il m'a lâché les mains, j'étais là, debout, penaud, les genoux tremblant, une goutte de sueur perlait sur mon front et il s'était rassis. Je devais bien en faire de même si je voulais continuer et terminer cette entrevue. Alors, j'ai retrouvé mon siège, ramassé mon stylet et ma tablette. Avec la manche de mon bras, j'ai essuyé mon front et j'ai quand même osé relever les n'oeils sur ce bandito MLBiste qui prenait une bonne gorgée de bierro et une grosse poignée de kahuètes qu'il engloutit. "C'est ce que je préfère" m'a-t-il révélé.

vendeur_luxe.png


Ayant repris mes esprits, je lui demande si le travail n'est pas trop difficile dans son entreprise. Il me reprend tout de suite : "Déjà, ce n'est pas une entreprise mais une coopérative. C'est différent ! Haha. Bierros, raki, kahuètes... Et TOUT ÇA GRATIS ! Offerts par le bon kamarade Blazord. D'ailleurs, tous les Bouzouks devraient venir travailler avec nous chez La Z.L.O.T.E.. Tout le monde est payé pareil et tout le monde s'apprécie."

En mon fort moi de Sain Censeur inflexible, j'ai imperceptiblement grommelé : "Zloterie que cela !" Mais c'est oublier que Franlink a toujours les n'oreilles qui traînent. Il me sourit, prend soudainement l'initiative de passer à un autre sujet et décide de me parler de sa nostalgie. "Tu sais, fut une époque où sur cette Colline, on était beaucoup plus nombreux, et même quand ça allait mal il se passait toujours quelque chose. Aujourd'hui, on n'a plus que les vrais. Mes kamarades sont des VRAIS. Mais j'aimerais retrouver cet esprit d'un autre temps."

carte_ville.png


Je sentais de la tristesse dans le regard de Franlink. Vous savez, ce genre de tristesse à laquelle on peut s'identifier. Il était en deuil de quelque chose qui était presque parti en Quête. Certains le cherchaient encore et, de ceux-là, j'en étais. Moi, le journaliste et le Sain Censeur, j'étais de ceux qui comme Franlink font l'erreur de rêver. C'est drôle comme des étiquettes nous éloignent et des conversations nous rapprochent. En prononçant ses mots, j'ai su que j'avais plus en commun avec Franlink que je ne le pensais. Moi qui voulais critiquer un MLBiste pour le plaisir de le faire, j'ai compris ce qu'il a voulu me dire. Il savait que NOUS pourrions tous le comprendre, ce drôle de sentiment que quelque chose ne tourne plus rond à Vlurxtrznbnaxl.

syndicat_soutien_salarial.png


Bientôt, la suite de cette entrevue exceptionnelle avec Franlink.



   =>   2 commentaires

[KAH] Qu'est-ce qu'il est beau ce Franlink !
par Glady le 22/12/2961

Franlink est un grand bouzouk, à la trompe bien faite, à la peau légèrement bronzée, muni de grands bras musclés et des n'oeils dont le feu et la profondeur sortent comme un torrent qui vous emporte. Et quelle physionomie est la sienne !

phil_koudfoudr.png


Lors de notre rencontre pour cette entrevue afin d'apprendre à mieux le connaître, j'ai tout de suite été captivé par son bel esprit et lui qui a commencé à me parler de zorba et Obey, de la Révolution et du Mouvement Libérateur Bouzouk (MLB). Pour la première fois, je rencontrais un habitant de la Ruelle des Mendiants qui ne suscitât chez moi aucun dégoût. Ce qu'il aimait, là-bas dans cette ruelle, c'était que les étoiles brillaient juste ce qu'il fallait pour le bercer jusqu'au lendemain de ses luttes finales.

Déjà, depuis tout petit et marmot, il voulait la liberté et mener des actions libératrices comme zorba, en son temps, à travers le truchement de toutes les TV à Rayons Gamma.

syndicat_greve_generale.png


En me parlant comme il le faisait, j'étais comme attendri. Assez pour ne pas me rendre compte qu'il me parlait surtout de la Ruelle des Mendiants pour ne pas m'en dire trop sur le Skwatt' où les MLBistes comploteraient et cacheraient leur précieux stock de Raki, cette formidable substance psychotrope qu'ils aiment fumer.

Et puis, au fond, que son quotidien soit la Ruelle des Mendiants, ce n'était pas si choquant que ça ! Après les multiples et continues pénuries provoquées par la Famille Struleone, il n'y avait qu'à cet endroit qu'on pouvait encore trouver un peu plus de viande sur le pioupiouk rôti périmé qui devait traîner là et que Franlink aimait partager avec ces pauvres bougres qui se réunissaient autour de lui. Le pioupiouk digéré et consommé avec de la bierro et des kahuètes, c'était reparti pour un énième discours sur la Révolution, cette ultime élucubration du soir qui endort comme une berceuse.

S'agissant du Skwatt', vous l'aurez compris, je n'ai pas cherché plus loin.

piouk.png


Soudain, au cours de notre entrevue et encore en admiration devant le courage et l'abnégation de Franlink, je me suis réveillé à l'énoncé de plusieurs noms : zorba, Pincemi, Gildass, Klooks, Fraise, Forbin et Blazord. Il ne veut pas rater l'occasion de les embrasser et leur envoyer ses z'amitiés. Il me dit qu'il en oublie... Je lui réponds que je n'ai pas un nombre illimité de caractères non plus. Il rit. Je ris. Nous rions. De bon coeur, c'est sûr.

syndicat_soutien_salarial.png


Bientôt, la suite de cette entrevue exceptionnelle avec Franlink.

   =>   0 commentaire

Anciens articles : [ < 1 2 3 4 5 >  Dernière]