Bouzouks.net

Édition du 28/07/2958

L'austérité ne touche pas les z'amis du Maire

Le 16/07/2958 aurait pu signifier les jours heureux. Jeoff venait de chasser J.F Sébastien du trône de Maire. Mais c'était avant de constater que Jeoff était bien déterminé à chasser ce bon vieux J.F Sébastien pour lancer une autre chasse aux sorcières visant à anéantir le gentil et généreux parti Touche Pas à Ma Trompe qui n'a jamais fait que combattre le racisme trompal et conduire, il est vrai, deux ou quarante destitutions à de très rares occasions.

mairie_panneau.png


Le passé est le passé. Parlons du présent, parlons de Jeoff. Quel Maire a-t-il jamais été et qu'a-t-il fait ? Certains reprochent à la gazette de ne pas faire du journalisme. Aujourd'hui, attachons-nous aux faits incontestables, cessons la propagande, voyons s'ils aiment ce nouveau format qu'ils réclamaient tant et disons les choses que chacun peut constater librement. Sans opinion, sans esprit biaisé, regardons Jeoff comme ce qu'il est : notre Maire.

De la prudence économique ?

La politique économique de Jeoff est prudente. A priori, il n'y a aucune innovation dangereuse qui pourrait venir mettre en danger l'économie de la ville. En effet, la pénurie n'est pas recherchée, les rachats aux entreprises sont effectués et le Maire semble avoir à cœur que les shops soient remplis. En somme, la roue économique tourne.

Néanmoins, les impôts appliqués aux bouffzouk, à l'indispenzouk et au luxezouk sont redoutablement saugrenus. En effet, le luxezouk est taxé à 75% là où l'indispenzouk ne l'est qu'à 30% et le bouffzouk à 20%. En l'état, on ne peut y voir un choix économique responsable. Mais il est clairement intéressé. Le Maire, patron d'une entreprise du bouffzouk et ses z'amis aussi, est grandement gagnant. Pourtant, sur un total de 22 entreprises, 7 sont des entreprises du luxezouk soit 1/3 d'entre elles toutes.

Parmi elles, Cola Zouk Corp. de Jaysouk, Nefertiti's Club de T3kila, Bierro Coule-Gennie de Kir, Monster Academy de killa6212, Peribonzouks de PapaEnColere, TV Censure de Glady et Les B.U.L.L.E.S de Lorana.

Non seulement, ces entreprises sont toutes injustement menacées mais, en plus, ce sont les revenus de la Mairie qui vont considérablement s’amoindrir. Ce qui obligera le Maire à taxer l'ensemble des bouzouks. 25% ? 50% ? N'a-t-on pas assez de mal à garder les jeunes bouzouks qui nous arrivent sans les soumettre en plus aux conséquences d'un acharnement stupide contre 7 entreprises employant environ jusqu'à 61 bouzouks aux dernières nouvelles. Est-ce bien sérieux pour un Maire ? D'autant qu'une entreprise du luxezouk, produisant des sachets de kahuètes, a déjà fait faillite. Au grand dam de Nabuee...

Les finances de la Mairie

La Mairie se porte moyennement bien. Tout au plus, sous Jeoff, les fonds de la Mairie ont réussi à culminer à environ 50 000 struls. Mais ces derniers temps, le Maire a eu du mal à les faire culminer à 35 000 struls soit le seuil minimal afin de racheter les stocks des entreprises et permettre que le boostzouk se remplisse un peu et permette à nos jeunes de gagner en expérience et mieux se former à leur sortie de la classe de Miss Augine.

C'est donc un mauvais calcul que Jeoff est en train de faire. Bien sûr, nous pouvons lui reconnaître de ne pas avoir la taxe facile mais encore une fois, ce n'est pas sérieux. Les habitants de la ville n'ont jamais été aussi riches et peuvent supporter deux ou trois taxes de 20% au cours d'un mandat. Cela serait salutaire et très bienvenu.

Au moment où j'écris, la Mairie culmine à 14 000 struls avant le rachat aux entreprises. Il sera donc incomplet. Est-ce le début d'une politique de pénurie qui ruinera les shops, les bouzouks et enrichira les mêmes, au mépris de la population de notre ville ? Seul le temps nous le dira. Soit Jeoff est incompétent et n'a pas taxé au bon moment, soit il l'a fait exprès et c'est pire.

L'austérité pour tout le monde ?

Les allocations chômage sont au plus bas avec 5 struls par jour, les mendiants ne reçoivent aucun don de la Mairie et les bouzouks pauvres sont laissés pour compte. Mais réjouissez-vous, bonnes gens, les z'amis du Maire ne souffrent pas de la faim. Loin s'en faut.

Le Maire s'est personnellement attribué 12 500 struls en salaires et a donné 40 000 struls à Zarley, Misha, Taftaf, Peaudzouk, Eloaa, Jaysouk, brodik, Didou122, Barzan, bouzougay, tonio49001 et Killian. Comme le Maire, sur ces 12 enstrulés, 8 d'entre eux appartiennent ou sont alliés à la Famille Struleone.

Á part ça, les impôts Lohtoh à 70% pour dépouiller les chanceux, ça ne le dérange pas le nouveau Maire Jeoff ?

Des activités ou des animations ?

Rien. L'ennui total. Un silence à faire quêter un quêteux.

depart.png

Par Glady, posté le 25/07/2958
9 commentaires

Lohtoh
Les numéros gagnants du 22/07/2958 étaient STO - GOZ - GLAP. Ajuntapall a donc remporté la cagnotte de 5 090 struls, soit 1 527 struls pour lui et 3 563 struls pour la mairie (70% d'impôts). Félicitations à lui :)

Pub clan
Les entreprises Schnibbliques, institutions modèles pour Kah salaire honnête sous Kah lumière bienveillante.

Venez travailler en tout bien-être selon les traditions et cultures de la Secte du Schnibble, les seuls vrais dévoués à la seule vrai foi.

La météo
Aujourd'hui, temps couvert avec de fortes pluies radioatives avec des températures allant de 8°C à 68°C. Ca va déprimer aujourd'hui !

Événement inutile
Pensez à souhaiter une bonne non-fête
à Gildass !

Censeurs, Menteurs
Les censeurs sont-ils là pour faire respecter la censure? Retour sur des faits récents qui semblent prouver le contraire.
Par Zarley le 23/07/2958      Revoir cet article

Classement de la semaine
Cette semaine c'est Peaudzouk qui est le doyen de la ville avec 38177 d'expérience

boubouch est à l'honneur avec une fortune personnelle de 1 740 487.6 struls

Didou122 est le meilleur joueur de Plouk avec un ratio de 339.40

boubouch a bien chiné puisqu'il se hisse premier du classement collectionneurs avec une valeur d'objets rares de 2202.10

Enfin Zarken III a le plus gros porte-struls en se baladant dans les rues avec 536 877.3 struls

Les derniers articles du journal :

Jeoff triche : les Struleone creusent mais n'atteignent pas encore le fond
par Glady le 20/07/2958

Nul ne se souvient qui fut le premier à utiliser la triche aux élections qui permet au Maire d'ajouter des voix factices dans l'urne des élections municipales. Par opposition à ce qu'on appelle le bourrage d'urne, la gazette a enquêté sur cette folle journée de tricherie, de duplicité pathétique et de mensonges éhontés.

Pour cela, il va falloir plonger dans les tréfonds d'une pensée limitée et particulière. Expliquer par quel système et par quelles inflexions mentales, ces gens-là, Jeoff "le malhabile" et Consorts, voudront justifier l’innommable. Á cette fin, je suis allé à la rencontre d'un gros bras struleone.

"Ah mais vous savez, nous, on est pas responsables. C'est que nos ennemis ont commencé. Ils ont pris le pouvoir. Ils nous ont destitué."

Passant les évidents problèmes de grammaire dans ses propos, je lui ai demandé si cela avait quelque chose à voir avec le Peuple bouzouk qui vote et veut s'exprimer librement sans avoir à souffrir de stupides querelles parallèles. Les élections municipales ne sont-elles pas un terrain neutre et sacré ? Il a fait un signe de gros bras et m'a répondu la chose suivante :

"Hé toi, parle-bien. L'équipe est Toka ish ish ! Va zloter ta mère !"

organisation_pillage_compulsif.png


Une rencontre riche de la diversité struleone. Ces gens-là, encore une fois, estiment être déliés des lois, ne respectent rien et font un usage trop monolithique de la notion de justice. En mettant l'accent sur les actions récentes de Zarley et Jeoff qui ont triché sans vergogne, au mépris de l'expression de la volonté populaire non biaisée, il y a une forme d'exaltation de la voyoucratie.

Donc, finie l'ère d'une Mairie organisée et renforcée par les principes de la rationalité exécutive qui a eu ses grands maîtres tels myrddin, Pincemi, Ajuntapall et Cruchot. Parmi les bouzouks illustres cités, il y a un glorieux Censeur, une indépendante volatile, un MLBiste intellectuel et un struleone impartial et intelligent. Comme quoi, le problème d'aujourd'hui c'est qu'il y a comme une rupture dans la chaîne des valeurs cardinales. Truquer les élections via son parti politique, c'est une chose. Appuyer bassement sur le bouton des honteux privilèges municipaux, c'est une disgrâce.

Ainsi apparaissent les affreuses et innombrables failles du prétendu contrôle struleone. Il ne faut qu'une agitation de quelques nobles enivrés au champo après une soirée bien arrosée pour que la famille des réserves Peaudzouk et boubouch en arrive à se mettre en ordre de bataille, plaçant ses bataillons, usant de ses Points d'Accroche, terrifiée à l'idée d'une concurrence qui n'en jamais été une.

dedel.png


Qui peut croire qu'un dedel ait jamais voulu mettre le pied dans le postérieur d'un jeune Parrain ayant perdu le Nord, le Sud et le chemin même de ses propres kabiniais. C'est maintenant une déchéance quand le Journaliste regarde et voit "Oui" d'un rouge foncé et luisant à la mention du questionnaire "Triche aux élections". Avec Jeoff, au fond, c'est du plus laid et du plus gras "Oui" que nous avons hérité. Quelle lâcheté d'être Maire-candidat et de tricher jusqu'au bout, jusqu'à la fin et jusque dans les retranchements d'un camouflet électoral.

Mes z'amis, il est des abus qui arrivent à vous faire vomir. Et la trompe fermée, il n'y a plus qu'à ravaler le tout et à s'épargner le spectacle d'une ascension par la chute. Pourtant, dans quelques jours, vous les verrez. Ces tristes sires célébreront leur victoire et vous les verrez sauter sur le balcon de la Mairie et dire "Z'élu ! Z'élu ! Z'élu !". Comme des affreux grazouks mal finis, ils se lécheront les uns les autres dans une parade destinée à sauver les apparences.

Mais vous et moi diront : "Tricheurs... Tricheurs." Et à chaque fois qu'ils diront quelque chose, vous leur direz "tricheurs". Et à chaque fois qu'ils essaieront de bouger le bras, la trompe, la cavité bien aérée qui leur sert de neurone, vous leur direz ! Hein, les "tricheurs" ! Parce que c'est ce qu'ils sont, par leur propre aveu et par leurs propres actions. Tout ce qu'ils sont en fait et que nous avons longtemps hésité à admettre. Des tricheurs. Rien de plus, rien de moins et rien d'autre. Pour l'opinion, l'affaire est simple.

Pour autant, il reste un espoir à ces barbares struleone. Il reste une solution à ces tartarins, à ces coupe-jarret. Ces gens-là, sortis du lumpenprolétariat, peuvent bien se désister et courir à la niche en couinant de honte et de désespoir d'avoir été découverts dans leur forfait.

Cependant, n'en attendons pas trop de la racaille. La Famille Struleone est trop intéressée aux intérêts particuliers et représente une affaire en miettes.

struleone_magouille_fiscale.png


C'est un ramas d'impostures. La triche aux élections en est une preuve vibrante et incontestable.

   =>   2 commentaires

La génération « grave »
par Glady le 11/07/2958

Vlurtrznbnaxl a beaucoup changé. Or, ce n'est pas tant ce qui s'y trouve qui a changé mais ceux qui y vivent. Mes z'amis et moi l'appelons la génération « grave ». Elle ferait la « nouveauté » et le « renouveau ». Elle est jeune, attirante et fraîche. En somme, c'est un yogourt.

pub.png


Bourrage d'urnes, ça continue comme avant.

Après des mois de tensions et de bêtises absurdes, où l'on destituait au nom de la Révolution, voici la fraude, le trucage et la triche aux élections, où l'on bourre l'urne au nom d'un ego hypertrophié.

Dans le cadre d'une ville renouvelée, ce qui laissait penser que les habitudes allaient changer n'était que méchante illusion. En vérité, rien d'innovant chez ces gens-là, ces neufs, ces nouveaux. Rien que du vieux, le plus atroce et le plus vil tant il est ancien.

Pire ! Ce qui relevait hier de l'extraordinaire, l'action comme on l'appelle parfois, est devenu la fin sans réflexion. On triche pour voir. On triche sans but. On triche pour gagner sans que personne ne le sache. On gagne en ayant triché. Quelle histoire ? Quelle conséquence ? Quelle émulation ces gens-là trouvent-ils dans le fait de voler des élections sans que personne ne le sache ou ne puisse y participer voire s'y opposer ?

Effectivement, seul celui qui travaille à la gazette peut trouver des sources de la triche du Maire. Mais alors si la rédaction de la gazette n'en a que faire ? Moi, j'ai vu la triche. Chaque jour... Chaque jour, les urnes bourrées. 15 jours de tricherie sans interruption. Pas un mot, pas une pige, pas un coin de foule ameuté. Pourtant, j'ai vu. J'ai vu et j'ai voulu voir si quelqu'un d'autre qui avait vu allait se manifester. J'avais tort.

D'une rédaction de 17 bouzouks, suis-je le seul à avoir remarqué ? Eut-il été difficile pour un membre de la rédaction de bien considérer la chose et en informer le public ? Certainement pas. Alors, quand l'indifférence rejoint l'incompétence, c'est qu'un palier a été atteint. Et pour tout vous dire, on se passerait bien de ce type d'ascension.

Qui et pourquoi ? De quoi parle-t-on ?

Au moment où j'écris, il faut bien que je me réjouisse que la gazette soit épargnée par l'afflux de « sang neuf ». Bien considérée, elle se passe très bien de cette désagréable transfusion. Et c'est tout le corps journalistique qui se porte heureux de ne pas les croiser... Ces gens.

Bien sûr, vous allez me demander :

Pourquoi cette hostilité envers la jeune génération ?

Entendons-nous bien. Je n'ai rien contre la nouveauté. Je n'ai rien non plus contre ce qui va dans le sens du progrès. Mais le progrès se fait-il à reculons sans voir le précipice ? En effet, pour beaucoup, la misère peut être un fait nouveau. Est-elle un progrès, une avancée, pour autant ? Cette analogie, au fond, suffit à soutenir le propos qui va suivre.

Ces gens-là, les neufs, entendent utiliser l'ensemble des moyens possibles au service d'un court terme prioritairement justifié par la récréation immédiate et sans effort. En sort quelque chose de mou et d'informe déposé sur la faïence d'un récipient large, peu profond, portatif, à bord arrondi, évasé et servant principalement à la toilette.

Certains, et ils ont ô combien raison, se réjouissent de cette nouvelle génération fusse-t-elle trop grave. Mais rejoignez-moi un instant, voulez-vous, sur le fait indéniable qu'il y a dans cette nouvelle cuvée le savant mélange de novelettes, ces jeunes brebis à la personnalité grégaire, dont l'expérience récente n'a soutenu chez les anciens qu'une profonde déception. Et l'ancien, gentil comme il est, affiche à sourire forcé jusqu'à creuser les coins de son visage aussi décomposé que terrifiant.

La fin d'un monde ou la fin d'une époque

Plutôt le triomphe des moyens sur la fin en soi. La génération « grave », une génération sans but ultime, sans repère, sans phare, sans étoile directrice.

Et chacun admet, pourvu que l'on soit en bonne compagnie, que rien n'est possible ou pensable dès qu'on en vient à la génération « grave ». Incarnation d'une profonde vacuité et n'accomplissant jamais rien avec panache, tout n'est que jeu de cartes fantaisie, carte de pique piquée au cœur de l'as des désaxés. En vérité, ce manque cruel de contradiction exigerait presque l'immunité et le veto pour celles et ceux qui n'aiment pas se prêter aux mascarades inutiles, aux cheveux fluorés et aux récits superfétatoires. Oserai-je vous demander un ... Joker ?

Cependant, j'entends vos grincements. Et comme vous avez raison de grincer ! Mon discours est tellement réactionnaire. Á regretter que le monde renaisse, j'en viens à paraître souhaiter qu'il disparaisse. Mais c'est tout le contraire. Ce que je veux... C'est que comme le bon champo, il acquiert une seconde majesté, que vieillir signifie grandir ! Pour qu'enfin nous n'ayons plus à souffrir des excès et des boursouflures.

Pour lors, ne sacralisons pas le passé mais ne le laissons pas mourir.

   =>   2 commentaires

Enquête et Révélation exclusive dans l’antre sucrée !
par Rousta le 04/07/2958

C’est face au changement assez flagrant de la façade de la Mairie de Vlurxtrznbnaxl, que nos équipes sont parties enquêter - et non pas quêter ! - pour enfin savoir si le ravalement de façade (dont certains Bouzouks auraient bien besoin) de la mairie, n’était qu'apparence.

ecolo.png



Une arrivée en FORCE.
C’est donc en force que Zarley - c’est elle la Mairesse pour les deux du fond - est parvenue à se faire élire face au candidat MLBiste-Taxeur-Terroriste-Voleur-Hypocrite, Salazar. Ainsi c’est grâce à cet élan de confiance (70% des voix) dont le peuple lui a pourvu - ou bien de triches électorales - que la fraîche Struleone est parvenue au pouvoir tant convoité par les politiciens.

Un changement radical et brutal.
Dans les quelques jours suivant son élection, Zarley a vidé les caisses de la Mairie. Pourquoi ? Pour rénover le bâtiment à ses propres goûts. Ce bien public qui n’appartient donc à aucun bouzouk, a été complètement détruit pour être reconstruit en un flambant château - décoré avec un goût de chiottes, disons-le -.
Mais pourquoi la mairesse n’a-t-elle pas consulté le peuple pour la rénovation du bâtiment ? La mairie était-elle en mauvais état pour la rénover ou alors était-ce une folie des grandeurs opérée par Zarley pour assouvir son orgueil ? (Ben oui c'est une question rhétorique…).

Sur le pas de la porte.
C’est à cet endroit précis que nos caméras ont été refoulées. Selon les administrations en place, la confiance dans la Gazette de Vlurxtrznbnaxl est plus ou moins grande. Là elle n’existe pas. Mais ce n’est pas un claquage-de-porte-sur-trompe qui arrêtera cette enquête ! Car le peuple doit savoir ! La vérité triomphera ! (haha...blague de censeur…).

porte_a_porte.png



La Révélation CHOC !
Suite au refus de nous rencontrer, une interview était donc impossible (perspicace…). Nous devions donc trouver des preuves que quelque chose de louche se tramait dans les locaux du Centre Administratif. Appareils à blotoflatrons en mains, les enquêteurs attendait LE moment fatidique pour prendre en flag’ la mairesse. Des heures et des heures passèrent sans que rien d'intéressant ne se produise… On n'apercevait seulement la Mairesse en train de sucer de nouvelles sucettes toutes les dix minutes.
Mais c’est alors que certains commençaient à ranger leurs appareils qu’une scène fabuleusement choquante se déroula sous nos yeux, impuissants : Zarley et Le Percepteur qui s’embrassaient. Une scène d’adultère, oui, exactement ! Extrêmement choquant !

comptable.png



Alors nous sommes en droits de nous poser la question : Si la confiance au sein du couple de Zarley est faussée, où en est la confiance du peuple en notre Mairesse ?
Cet article sera donc transmis au Club des Bonnes Mœurs en espérant qu’il servira de preuve pour reconnaître l’adultère comme du zlotage. En attendant espérons que Le Percepteur n’ai pas passé d’accord avec la Mairesse pour augmenter les impôts ou pour créer de nouvelles taxes.
Peuple de Vlurxtrznbnaxl, courage à nous.

PS: La photo compromettante a été retirée de l’article pour ne pas choquer les plus jeunes. Elle sera néanmoins transmise au CdBM pour appuyer nos propos.

   =>   0 commentaire

Anciens articles : [ 1 2 3 >  Dernière]